"La nouvelle convention collective a été signée cette semaine par les joueurs et le conseil des gouverneurs de la NBA", a indiqué la NBA. Les deux parties avaient annoncé la semaine dernière qu'elles avaient trouvé un accord préliminaire et avaient jusqu'au 13 janvier prochain pour le ratifier. L'accord prendra effet à partir du 1er janvier 2017. Les négociations entre joueurs et propriétaires, notamment la question du partage des énormes recettes, sont toujours un moment délicat dans le sport professionnel américain, car elles peuvent déboucher sur un "lock-out", une grève coûteuse. Mais la NBA vit un période de prospérité sans précédent: les recettes globales ont explosé grâce à l'entrée en vigueur cette saison d'un mirobolant contrat sur les droits TV. Les géants Disney et Turner déboursent 2,7 milliards de dollars par an, et ce jusqu'en 2025, contre 930 millions dans le précédent contrat, soit un triplement des recettes TV. La NBA n'a pas encore révélé le contenu de cet accord, mais selon la presse américain, il prévoit notamment une répartition des recettes globales avec 51% en faveur des joueurs. (Belga)

"La nouvelle convention collective a été signée cette semaine par les joueurs et le conseil des gouverneurs de la NBA", a indiqué la NBA. Les deux parties avaient annoncé la semaine dernière qu'elles avaient trouvé un accord préliminaire et avaient jusqu'au 13 janvier prochain pour le ratifier. L'accord prendra effet à partir du 1er janvier 2017. Les négociations entre joueurs et propriétaires, notamment la question du partage des énormes recettes, sont toujours un moment délicat dans le sport professionnel américain, car elles peuvent déboucher sur un "lock-out", une grève coûteuse. Mais la NBA vit un période de prospérité sans précédent: les recettes globales ont explosé grâce à l'entrée en vigueur cette saison d'un mirobolant contrat sur les droits TV. Les géants Disney et Turner déboursent 2,7 milliards de dollars par an, et ce jusqu'en 2025, contre 930 millions dans le précédent contrat, soit un triplement des recettes TV. La NBA n'a pas encore révélé le contenu de cet accord, mais selon la presse américain, il prévoit notamment une répartition des recettes globales avec 51% en faveur des joueurs. (Belga)