Bousculés lors du match N.1 (victoire 113-111), les Warriors n'ont cette fois laissé aucune chance aux Spurs, privés de Kawhi Leonard, blessé. La franchise texane a compté jusqu'à 41 points de retard, soit le plus gros déficit de l'ère Gregg Popovich en playoffs. Golden State a pris le large dès le premier quart-temps (33-16) au cours duquel Stephen Curry a marqué 15 points. A la pause, le score était de 72-44. Les Warriors ont pu gérer la fin de match pour l'emporter finalement 136-100. Sept joueurs de Golden State ont terminé à plus de 10 points, dont Stephen Curry auteur de 29 points, 7 rebonds et 7 passes décisives. En face, Jonathon Simmons a inscrit 22 points. Golden State mène 2 victoires à 0 dans la série, jouée au meilleur des sept matches. Le troisième match est programmé samedi à San Antonio. (Belga)

Bousculés lors du match N.1 (victoire 113-111), les Warriors n'ont cette fois laissé aucune chance aux Spurs, privés de Kawhi Leonard, blessé. La franchise texane a compté jusqu'à 41 points de retard, soit le plus gros déficit de l'ère Gregg Popovich en playoffs. Golden State a pris le large dès le premier quart-temps (33-16) au cours duquel Stephen Curry a marqué 15 points. A la pause, le score était de 72-44. Les Warriors ont pu gérer la fin de match pour l'emporter finalement 136-100. Sept joueurs de Golden State ont terminé à plus de 10 points, dont Stephen Curry auteur de 29 points, 7 rebonds et 7 passes décisives. En face, Jonathon Simmons a inscrit 22 points. Golden State mène 2 victoires à 0 dans la série, jouée au meilleur des sept matches. Le troisième match est programmé samedi à San Antonio. (Belga)