Abdi, 32 ans, n'a pas réussi à menacer son record personnel sur la distance qui est de 1h01:50, réalisé le 2 septembre 2017 à Lille. Avec une température de 29 degrés et par 80 % d'humidité, les conditions météo idéales n'étaient pas réunies une performance chronométrique sur un semi-marathon. Abdi a organisé la course avec Farah afin d'avoir une compétition en cette période où il n'y a pratiquement pas de courses dans le monde en raison des mesures anti-Covid. Abdi n'était pas le seul Belge à Djibouti. Thomas De Bock, 42e du marathon des Mondiaux de Doha en 2019, a terminé à la 34e place en 1h19:24 très loin de son "personal best" (1h04:58 à Berlin en 2017). (Belga)

Abdi, 32 ans, n'a pas réussi à menacer son record personnel sur la distance qui est de 1h01:50, réalisé le 2 septembre 2017 à Lille. Avec une température de 29 degrés et par 80 % d'humidité, les conditions météo idéales n'étaient pas réunies une performance chronométrique sur un semi-marathon. Abdi a organisé la course avec Farah afin d'avoir une compétition en cette période où il n'y a pratiquement pas de courses dans le monde en raison des mesures anti-Covid. Abdi n'était pas le seul Belge à Djibouti. Thomas De Bock, 42e du marathon des Mondiaux de Doha en 2019, a terminé à la 34e place en 1h19:24 très loin de son "personal best" (1h04:58 à Berlin en 2017). (Belga)