Après la défaite de Trabzonspor face à Konyaspor 4-3, les coéquipiers de l'ancien international français Gaël Clichy disposent de quatre points d'avance à une journée de la fin du championnat et ne peuvent donc plus être rattrapés. Basaksehir devient ainsi le sixième club de Turquie à remporter le championnat turc, rejoignant Galatasaray, Fenerbahçe, Besiktas, Trabzonspor et Bursaspor. Avec ce sacre, ce club encore inconnu il y a quelques années s'impose définitivement comme la quatrième grande équipe d'Istanbul : en plus des lions de Galatasaray, des aigles de Besiktas et des canaris de Fenerbahçe, il faudra donc désormais composer avec les hiboux de Basaksehir. Signe de sa capacité à gérer une compétition sur la durée, le club orange et bleu, entraîné par l'ex-international turc Okan Buruk, est aussi devenu la première équipe à remporter le championnat turc après avoir débuté la compétition par deux défaites. Depuis sa montée en première division en 2014, Basaksehir a connu une fulgurante montée en puissance, sous la houlette notamment du technicien Abdullah Avci, qui a pris les rênes de Besiktas l'an dernier. Le club s'était mêlé à la course pour le titre lors des trois dernières saisons, mais s'était à chaque fois effondré dans les dernières journées. La victoire de Basaksehir pourrait l'aider à gagner en partie la respectabilité qui lui fait défaut, l'équipe étant régulièrement critiquée pour son faible nombre de supporters et la proximité de ses dirigeants avec le pouvoir politique. (Belga)

Après la défaite de Trabzonspor face à Konyaspor 4-3, les coéquipiers de l'ancien international français Gaël Clichy disposent de quatre points d'avance à une journée de la fin du championnat et ne peuvent donc plus être rattrapés. Basaksehir devient ainsi le sixième club de Turquie à remporter le championnat turc, rejoignant Galatasaray, Fenerbahçe, Besiktas, Trabzonspor et Bursaspor. Avec ce sacre, ce club encore inconnu il y a quelques années s'impose définitivement comme la quatrième grande équipe d'Istanbul : en plus des lions de Galatasaray, des aigles de Besiktas et des canaris de Fenerbahçe, il faudra donc désormais composer avec les hiboux de Basaksehir. Signe de sa capacité à gérer une compétition sur la durée, le club orange et bleu, entraîné par l'ex-international turc Okan Buruk, est aussi devenu la première équipe à remporter le championnat turc après avoir débuté la compétition par deux défaites. Depuis sa montée en première division en 2014, Basaksehir a connu une fulgurante montée en puissance, sous la houlette notamment du technicien Abdullah Avci, qui a pris les rênes de Besiktas l'an dernier. Le club s'était mêlé à la course pour le titre lors des trois dernières saisons, mais s'était à chaque fois effondré dans les dernières journées. La victoire de Basaksehir pourrait l'aider à gagner en partie la respectabilité qui lui fait défaut, l'équipe étant régulièrement critiquée pour son faible nombre de supporters et la proximité de ses dirigeants avec le pouvoir politique. (Belga)