Auteur d'un temps moyens de 6:34.85 (Roest avait gagné en 6:13.01 à Obihiro), Swings devance de 2 secondes le Norvégien Sverre Lunde Pedersen, deuxième en 6:36.865. Le Belge, dont c'est le sixième succès en Coupe du monde, mais le premier sur la distance, a ainsi assuré sa place dans le Groupe A lors de la prochaine manche en Pologne, dans deux semaines. Swings, seulement quatorzième et avant-dernier à Obihiro, a longtemps tourné en 31 secondes par temps sec au Highland Sports Center, dans la première série qui l'opposait au modeste russe Zacharov (4e en 6:37.641), avant de faiblir un peu à partir des 4200 mètres. La pluie a ensuite commencé à tomber, gênant entre autres particulièrement Roest dans la septième et avant-dernière série, mais aussi le compagnon d'entraînement du Louvaniste Pedersen. Difficile par conséquent se mesurer la valeur de la performance de Swings, nettement plus lent que le Japonais Seitaro Ichinohe, vainqueur du Groupe B en 6:28.36. Le palmarès de Swings comprenait déjà une victoire sur 1500 mètres en 2013, et quatre en 'départ groupé' (mass-start), sa spécialité. Il est quatrième au classement de le Coupe du monde avec 87 points, derrière Patrick Roest (108 points), Sverre Lunde Pedersen (94 points) et le Russe Alexander Rumyantsev (90 points). Mathias Vosté s'est lui classé sixième du 1.000 mètres du Groupe B en 1:11.87, à moins d'une demi-seconde du Japonais Takura Oda (1:11.43). Le Brugeois qui habite et s'entraîne aux Pays-Bas, a visiblement du mal à asumer la transition du patinage en ligne (roller) vers le patinage de vitesse sur glace... (Belga)

Auteur d'un temps moyens de 6:34.85 (Roest avait gagné en 6:13.01 à Obihiro), Swings devance de 2 secondes le Norvégien Sverre Lunde Pedersen, deuxième en 6:36.865. Le Belge, dont c'est le sixième succès en Coupe du monde, mais le premier sur la distance, a ainsi assuré sa place dans le Groupe A lors de la prochaine manche en Pologne, dans deux semaines. Swings, seulement quatorzième et avant-dernier à Obihiro, a longtemps tourné en 31 secondes par temps sec au Highland Sports Center, dans la première série qui l'opposait au modeste russe Zacharov (4e en 6:37.641), avant de faiblir un peu à partir des 4200 mètres. La pluie a ensuite commencé à tomber, gênant entre autres particulièrement Roest dans la septième et avant-dernière série, mais aussi le compagnon d'entraînement du Louvaniste Pedersen. Difficile par conséquent se mesurer la valeur de la performance de Swings, nettement plus lent que le Japonais Seitaro Ichinohe, vainqueur du Groupe B en 6:28.36. Le palmarès de Swings comprenait déjà une victoire sur 1500 mètres en 2013, et quatre en 'départ groupé' (mass-start), sa spécialité. Il est quatrième au classement de le Coupe du monde avec 87 points, derrière Patrick Roest (108 points), Sverre Lunde Pedersen (94 points) et le Russe Alexander Rumyantsev (90 points). Mathias Vosté s'est lui classé sixième du 1.000 mètres du Groupe B en 1:11.87, à moins d'une demi-seconde du Japonais Takura Oda (1:11.43). Le Brugeois qui habite et s'entraîne aux Pays-Bas, a visiblement du mal à asumer la transition du patinage en ligne (roller) vers le patinage de vitesse sur glace... (Belga)