Le Biélorusse Vitaly Mikhailov a franchi le premier la ligne d'arrivée. Il a effectué la quasi-totalité des seize tours de la course en tête, et a vite fait le vide derrière lui après avoir un moment été accompagné par son compatriote Alexey Kirpichnik. Swings n'a cette fois pas tenté de boucher les trous, comme lors de la manche précédente à Obihiro au Japon, où cette vaine chasse lui avait coûté une médaille. Ce qui lui a permis de terminer troisième derrière le Sud-Coréen Cheonho Um qui l'a devancé de peu au sprint. Après deux épreuves, Cheonho reste en tête du classement de la Coupe du monde devant Swings. Au 1.500 mètres, Swings est loin d'avoir fait une bonne opération. Après une satisfaisante huitième place la semaine dernière, il n'a terminé que treizième samedi. Avec un temps de 1:50.26, il est resté loin du podium entièrement occupé par les Néerlandais. Le champion olympique Kjeld Nuis a en effet enlevé la course en 1:47.61, devant Patrick Roest (1:48.20) et Thomas Krol (1:48.39). Swings occupe la neuvième place au classement général. Techniquement, le meilleur patineur belge est encore loin de ses attentes. Il pense que la cause réside dans la préparation relativement courte de la saison de patinage. Jusqu'en septembre, l'étudiant de Louvain a pris part à des compétitions de roller. Il souligne toutefois qu'il n'aura besoin d'être en forme qu'en février. C'est à ce moment-là que les premiers titres mondiaux seront en jeu à Inzell. Le sprinter Mathias Vosté a lui terminé à la 21e place dans son deuxième 500m (division B) du week-kend. Le Norvégien Björn Magnussen s'est imposé avec plus d'une seconde et demi d'avance sur Vosté: 37.45 contre 36.12. Vingt-sept patineurs ont disputé cette épreuve au petit matin. Pour la première fois en dix ans, les meilleurs patineurs s'affrontent à ciel ouvert dans une manche de Coupe du monde. Il faut remonter à 2008 à Inzell pour trouver une trace de pareille course. Au départ, la manche avait été attribuée à Harbin, mais la Chine a restitué l'évènement. Après cela, les Japonais ont offert la possibilité de patiner sur la piste extérieure de Tomakomai, à 180 kilomètres à l'ouest de Obihiro. C'est là-bas que la première manche de la Coupe du monde s'est déroulée la semaine dernière. (Belga)

Le Biélorusse Vitaly Mikhailov a franchi le premier la ligne d'arrivée. Il a effectué la quasi-totalité des seize tours de la course en tête, et a vite fait le vide derrière lui après avoir un moment été accompagné par son compatriote Alexey Kirpichnik. Swings n'a cette fois pas tenté de boucher les trous, comme lors de la manche précédente à Obihiro au Japon, où cette vaine chasse lui avait coûté une médaille. Ce qui lui a permis de terminer troisième derrière le Sud-Coréen Cheonho Um qui l'a devancé de peu au sprint. Après deux épreuves, Cheonho reste en tête du classement de la Coupe du monde devant Swings. Au 1.500 mètres, Swings est loin d'avoir fait une bonne opération. Après une satisfaisante huitième place la semaine dernière, il n'a terminé que treizième samedi. Avec un temps de 1:50.26, il est resté loin du podium entièrement occupé par les Néerlandais. Le champion olympique Kjeld Nuis a en effet enlevé la course en 1:47.61, devant Patrick Roest (1:48.20) et Thomas Krol (1:48.39). Swings occupe la neuvième place au classement général. Techniquement, le meilleur patineur belge est encore loin de ses attentes. Il pense que la cause réside dans la préparation relativement courte de la saison de patinage. Jusqu'en septembre, l'étudiant de Louvain a pris part à des compétitions de roller. Il souligne toutefois qu'il n'aura besoin d'être en forme qu'en février. C'est à ce moment-là que les premiers titres mondiaux seront en jeu à Inzell. Le sprinter Mathias Vosté a lui terminé à la 21e place dans son deuxième 500m (division B) du week-kend. Le Norvégien Björn Magnussen s'est imposé avec plus d'une seconde et demi d'avance sur Vosté: 37.45 contre 36.12. Vingt-sept patineurs ont disputé cette épreuve au petit matin. Pour la première fois en dix ans, les meilleurs patineurs s'affrontent à ciel ouvert dans une manche de Coupe du monde. Il faut remonter à 2008 à Inzell pour trouver une trace de pareille course. Au départ, la manche avait été attribuée à Harbin, mais la Chine a restitué l'évènement. Après cela, les Japonais ont offert la possibilité de patiner sur la piste extérieure de Tomakomai, à 180 kilomètres à l'ouest de Obihiro. C'est là-bas que la première manche de la Coupe du monde s'est déroulée la semaine dernière. (Belga)