Par deux fois à Heerde déjà, le champion olympique de patinage de vitesse de 31 ans a franchi la ligne en premier. Et pour le plus grand désespoir des Néerlandais, Jason Suttels, son coéquipier plus jeune de dix ans, a remporté l'autre course. Les Néerlandais ont pu se consoler avec la deuxième place de Crispijn Ariëns au classement final devant Suttels, troisième. Après deux courses, Ariëns est resté sans voix. Il n'a pas voulu s'exprimer mais avant cela, il avait avancé: "Si Swings est Messi? Non. Messi perd quand même parfois." Casper de Gier, troisième à Staphorst, était un peu dépité. "Ces Belges sont sur leurs patins tous les jours alors que nous faisons beaucoup de vélo pour le moment. Ce sont des références sur la scène mondiale." "Tout s'est bien déroulé", s'est réjoui Swings. "J'ai bien ressenti que c'était le quatrième jour. La troisième journée a été difficile pour nous deux. Jason et moi avons été très complémentaires et avons effectué de belles courses. Nous nous sommes vraiment amusés." Le mois prochain à Birmingham, aux États-Unis, Swings sera le seul Belge présent aux Jeux Mondiaux, sans conteste le tournoi le plus important de l'année pour lui. Quant à Suttels, il se concentre essentiellement sur les championnats d'Europe, qui auront lieu en Italie en septembre. (Belga)

Par deux fois à Heerde déjà, le champion olympique de patinage de vitesse de 31 ans a franchi la ligne en premier. Et pour le plus grand désespoir des Néerlandais, Jason Suttels, son coéquipier plus jeune de dix ans, a remporté l'autre course. Les Néerlandais ont pu se consoler avec la deuxième place de Crispijn Ariëns au classement final devant Suttels, troisième. Après deux courses, Ariëns est resté sans voix. Il n'a pas voulu s'exprimer mais avant cela, il avait avancé: "Si Swings est Messi? Non. Messi perd quand même parfois." Casper de Gier, troisième à Staphorst, était un peu dépité. "Ces Belges sont sur leurs patins tous les jours alors que nous faisons beaucoup de vélo pour le moment. Ce sont des références sur la scène mondiale." "Tout s'est bien déroulé", s'est réjoui Swings. "J'ai bien ressenti que c'était le quatrième jour. La troisième journée a été difficile pour nous deux. Jason et moi avons été très complémentaires et avons effectué de belles courses. Nous nous sommes vraiment amusés." Le mois prochain à Birmingham, aux États-Unis, Swings sera le seul Belge présent aux Jeux Mondiaux, sans conteste le tournoi le plus important de l'année pour lui. Quant à Suttels, il se concentre essentiellement sur les championnats d'Europe, qui auront lieu en Italie en septembre. (Belga)