Bart Swings a signé un chrono de 6.19.73, se classant sixième. Roest s'est montré le plus rapide en 6:10.25, devant le Suédois Nils van der Poel (6:13.03) et son compatriote Marcel Bosker (6:15.81). Lors de la première épreuve, le 500 mètres, Swings avait réalisé le huitième temps (36.94). Le Norvégien Sverre Lunde Pedersen (36.25) était l'auteur du meilleur chrono, devant Roest (36.39). Alors qu'il reste encore le 1.500 et le 10.000 mètres dimanche, Roest devance Pedersen de 2.50. Bosker est troisième à 3.08. Swings pointe au cinquième rang, à 4.50. Dans la compétition féminine, Sandrine Tas est première réserviste. Aucune des 20 participantes n'a abandonné samedi. La Néerlandaise Antoinette de Jong a viré en tête, devant sa compatriote Irene Schouten et la Russe Natalia Voronina. Tas restera dans la bulle d'Heerenveen en vue des prochaines manches de Coupe du monde. Parmi les prochains rendez-vous, les Mondiaux par distances qui termineront la saison à la mi-février. (Belga)

Bart Swings a signé un chrono de 6.19.73, se classant sixième. Roest s'est montré le plus rapide en 6:10.25, devant le Suédois Nils van der Poel (6:13.03) et son compatriote Marcel Bosker (6:15.81). Lors de la première épreuve, le 500 mètres, Swings avait réalisé le huitième temps (36.94). Le Norvégien Sverre Lunde Pedersen (36.25) était l'auteur du meilleur chrono, devant Roest (36.39). Alors qu'il reste encore le 1.500 et le 10.000 mètres dimanche, Roest devance Pedersen de 2.50. Bosker est troisième à 3.08. Swings pointe au cinquième rang, à 4.50. Dans la compétition féminine, Sandrine Tas est première réserviste. Aucune des 20 participantes n'a abandonné samedi. La Néerlandaise Antoinette de Jong a viré en tête, devant sa compatriote Irene Schouten et la Russe Natalia Voronina. Tas restera dans la bulle d'Heerenveen en vue des prochaines manches de Coupe du monde. Parmi les prochains rendez-vous, les Mondiaux par distances qui termineront la saison à la mi-février. (Belga)