Arrivé sur le banc parisien pour tenter d'offrir au club son premier sacre continental, Mauricio Pochettino va vivre un sacré baptême européen à la tête du PSG. Si ce duel au Camp Nou n'est pas décisif, comme c'était le cas il y a quatre ans lors de la fameuse "remontada" (défaite 6-1 après une victoire 4-0 à l'aller, ndlr), l'Argentin devra maintenir les chances de qualification de son équipe, privée de Neymar, Di Maria et Bernat. Ce match devait constituer le retour du 'Ney' à Barcelone mais le Brésilien s'est blessé le weekend dernier et manquera à l'appel. Ancien joueur et entraîneur du club rival, l'Espanyol Barcelone, 'Poche' craint forcément le Barça de Ronald Koeman, large vainqueur d'Alavés ce weekend (5-1). "Après 7 mois, Koeman a mis ses idées en pratique et l'équipe correspond à ce qu'il souhaitait. Je vois une équipe solide, avec des idées claires et des joueurs incroyables. Ils sont compétitifs, c'est une équipe bâtie pour gagner", a déclaré le T1 parisien. Simultanément, Liverpool défiera le RB Leipzig non pas en Allemagne, en raison des restrictions liées au coronavirus, mais bien à Budapest. Les Reds de Jürgen Klopp restent sur trois défaites de rang et devront montrer un autre visage contre des Allemands qui ont atteint le dernier carré la saison dernière. "On peut difficilement faire plus dur", a avoué Klopp. "Ils sont sortis d'un groupe très difficile, c'est la preuve de leur niveau. Ils sont impressionnants." Mercredi, la Juventus défiera le FC Porto, qui n'a pas encaissé le moindre but lors des 467 dernières minutes en Ligue des Champions. Toutefois, les Dragons de Sergio Conceiçao restent sur quatre partages de rang toutes compétitions confondues et devront se farcir Cristiano Ronaldo. Formé au Sporting, le Portugais de 36 ans n'a marqué que 4 buts en 12 rencontres européennes contre les clubs de son pays natal. Battue à Naples et distancée en Serie A, la Vieille Dame n'a pas le droit à l'erreur si elle veut briller sur la scène européenne. Enfin, le FC Séville accueillera le Borussia Dortmund sur la pelouse du stade Sánchez-Pizjuán. Les Andalous sont dans une forme étincelante, avec 8 victoires consécutives, alors que les Borussen soufflent le chaud et le froid. Du côté allemand, Thorgan Hazard a fait son retour à l'entraînement la semaine dernière alors que Thomas Meunier est toujours sur la touche, comme Axel Witsel. Les quatre autres matches aller se tiendront la semaine prochaine avec Atlético Madrid - Chelsea, disputé à Bucarest, et Lazio - Bayern Munich le mardi soir et Atalanta - Real Madrid et Mönchengladbach - Manchester City le lendemain, joué à Budapest. (Belga)

Arrivé sur le banc parisien pour tenter d'offrir au club son premier sacre continental, Mauricio Pochettino va vivre un sacré baptême européen à la tête du PSG. Si ce duel au Camp Nou n'est pas décisif, comme c'était le cas il y a quatre ans lors de la fameuse "remontada" (défaite 6-1 après une victoire 4-0 à l'aller, ndlr), l'Argentin devra maintenir les chances de qualification de son équipe, privée de Neymar, Di Maria et Bernat. Ce match devait constituer le retour du 'Ney' à Barcelone mais le Brésilien s'est blessé le weekend dernier et manquera à l'appel. Ancien joueur et entraîneur du club rival, l'Espanyol Barcelone, 'Poche' craint forcément le Barça de Ronald Koeman, large vainqueur d'Alavés ce weekend (5-1). "Après 7 mois, Koeman a mis ses idées en pratique et l'équipe correspond à ce qu'il souhaitait. Je vois une équipe solide, avec des idées claires et des joueurs incroyables. Ils sont compétitifs, c'est une équipe bâtie pour gagner", a déclaré le T1 parisien. Simultanément, Liverpool défiera le RB Leipzig non pas en Allemagne, en raison des restrictions liées au coronavirus, mais bien à Budapest. Les Reds de Jürgen Klopp restent sur trois défaites de rang et devront montrer un autre visage contre des Allemands qui ont atteint le dernier carré la saison dernière. "On peut difficilement faire plus dur", a avoué Klopp. "Ils sont sortis d'un groupe très difficile, c'est la preuve de leur niveau. Ils sont impressionnants." Mercredi, la Juventus défiera le FC Porto, qui n'a pas encaissé le moindre but lors des 467 dernières minutes en Ligue des Champions. Toutefois, les Dragons de Sergio Conceiçao restent sur quatre partages de rang toutes compétitions confondues et devront se farcir Cristiano Ronaldo. Formé au Sporting, le Portugais de 36 ans n'a marqué que 4 buts en 12 rencontres européennes contre les clubs de son pays natal. Battue à Naples et distancée en Serie A, la Vieille Dame n'a pas le droit à l'erreur si elle veut briller sur la scène européenne. Enfin, le FC Séville accueillera le Borussia Dortmund sur la pelouse du stade Sánchez-Pizjuán. Les Andalous sont dans une forme étincelante, avec 8 victoires consécutives, alors que les Borussen soufflent le chaud et le froid. Du côté allemand, Thorgan Hazard a fait son retour à l'entraînement la semaine dernière alors que Thomas Meunier est toujours sur la touche, comme Axel Witsel. Les quatre autres matches aller se tiendront la semaine prochaine avec Atlético Madrid - Chelsea, disputé à Bucarest, et Lazio - Bayern Munich le mardi soir et Atalanta - Real Madrid et Mönchengladbach - Manchester City le lendemain, joué à Budapest. (Belga)