Lotto Soudal pourra compter sur la présence de Tim Wellens et Victor Campenaerts. Deceuninck-Quick Step, l'autre écurie belge du WorldTour, se présentera au départ avec Remco Evenepoel et le sprinteur néerlandais Fabio Jakobsen. Ce sera la première course à étapes sur le sol belge pour l'espoir national du cyclisme. Astana alignera un Belge, Laurens De Vreese, alors que Trek-Segafredo misera sur son prometteur Danois Mads Pedersen. Les équipes continentales professionnelles auront aussi leur mot à dire, à l'image de Total-Direct Energie et de son quatuor composé de Niki Terpstra, Damien Gaudin, Adrien Petit et Anthony Turgis. Jasper Philipsen (Team Emirates), vainqueur au sprint en début d'année sur les routes du Tour Down Under, portera le maillot de la sélection belge en compagnie, entre autres, des coureurs de la CCC Gijs Van Hoecke et Nathan Van Hooydonck. La première étape, au profil très plat entre Saint-Nicolas et Knokke-Heist (184,3 km), devrait profiter à un sprinteur. La seconde, au départ de Knokke-Heist, offrira un final pour spécialistes des classiques flandriennes. En effet, le peloton devra gravir, entre autres, le Mur de Grammont avant de se jouer la victoire à Zottegem après 180,8 km de course. Vendredi, un contre-la-montre de 9,2 kilomètres dans les rues de Grimbergen sera au programme de la 3e étape. Samedi, l'étape reine aura Seraing pour lieu d'arrivée et de départ. C'est sûrement lors de ces 151,1 km et des ascensions de la Rue Aux Deux Croix, de la Côte de la Vecquée, de la Côte du Maquisard, de La Redoute, de la Rue de Lincé, de la Côte Les Forges et de la Côte de Roche Aux Faucons que les costauds devront faire la différence. Toutefois, la dernière des sept montées du jour se situe à plus de 50 km de l'arrivée. Dimanche, l'ultime étape entre Tongres et Beringen (158,4 km) offrira une nouvelle chance aux sprinteurs de s'illustrer. (Belga)