"Cela a bien flambé aujourd'hui. Demain sera un jour très important pour moi en termes de classement. Gagner l'étape sous le maillot bleu de leader serait très bien. Dans l'équipe, nous sommes également venus sur ce Baloise Belgium Tour dans le but de gagner le plus d'étapes possible. Le classement est bien entendu le plus important. Si la situation se présente, nous pouvons attaquer demain. Mais en fait, nous n'avons pas à le faire. C'est aux autres équipes de faire exploser la course", a précisé Remco Evenepoel. Le parcours dans et autour de Hamoir est assez difficile mais pas tant que ça finalement. "Je ne sais pas non plus si le parcours dans les Ardennes est vraiment assez sélectif. La chaleur et la façon de courir peuvent rendre les choses plus difficiles. Le parcours d'il y a deux ans était plus lourd et donc meilleur pour moi. Tout dépend de la façon dont ils vont essayer de nous harceler. J'ai raté quelques pourcentages dans l'étape d'ouverture pour devancer mes concurrents en finale. Ensuite, à Maarkedal, j'ai roulé à un rythme très élevé et je ne pouvais pas aller plus vite. Est-ce une erreur ? Je ne sais pas. Demain les côtes seront un peu plus longues et d'une catégorie supérieure. Cela devrait en fait me convenir beaucoup mieux. Nous sommes dans une situation idéale. Je pars avec une avance d'environ 1 minute sur le premier concurrent. C'est un plus", a déclaré Remco Evenepoel. (Belga)

"Cela a bien flambé aujourd'hui. Demain sera un jour très important pour moi en termes de classement. Gagner l'étape sous le maillot bleu de leader serait très bien. Dans l'équipe, nous sommes également venus sur ce Baloise Belgium Tour dans le but de gagner le plus d'étapes possible. Le classement est bien entendu le plus important. Si la situation se présente, nous pouvons attaquer demain. Mais en fait, nous n'avons pas à le faire. C'est aux autres équipes de faire exploser la course", a précisé Remco Evenepoel. Le parcours dans et autour de Hamoir est assez difficile mais pas tant que ça finalement. "Je ne sais pas non plus si le parcours dans les Ardennes est vraiment assez sélectif. La chaleur et la façon de courir peuvent rendre les choses plus difficiles. Le parcours d'il y a deux ans était plus lourd et donc meilleur pour moi. Tout dépend de la façon dont ils vont essayer de nous harceler. J'ai raté quelques pourcentages dans l'étape d'ouverture pour devancer mes concurrents en finale. Ensuite, à Maarkedal, j'ai roulé à un rythme très élevé et je ne pouvais pas aller plus vite. Est-ce une erreur ? Je ne sais pas. Demain les côtes seront un peu plus longues et d'une catégorie supérieure. Cela devrait en fait me convenir beaucoup mieux. Nous sommes dans une situation idéale. Je pars avec une avance d'environ 1 minute sur le premier concurrent. C'est un plus", a déclaré Remco Evenepoel. (Belga)