"Je ne suis pas encore tout à fait au top mais cette victoire est tout de même la bienvenue. J'ai connu une sale période. Je suis tombé lourdement lors du dernier Tour de Suisse et j'ai seulement pu reprendre les courses en fin de saison. Ce début de saison ne s'est pas passé, lui non plus, comme je le voulais mais là on peut voir une amélioration sensible. Du moins je l'espère", a expliqué Lammertink après l'étape. "Mon but n'était pas de faire partie d'une échappée matinale. Mais quand ça a accéléré, j'ai répondu et je me suis retrouvé devant. Tout le monde voulait être dans l'échappée donc on a dû travailler dur pour rester devant. Même Quick Step-Floors avait tout à gagner qu'on reste échappés car il y avait Cavagna avec nous et à présent c'est lui le leader. Dans le final, Guerreiro et moi sommes parvenus à nous en aller. J'ai lancé le sprint de loin et je suis parvenu à gagner. La première victoire est en poche." (Belga)

"Je ne suis pas encore tout à fait au top mais cette victoire est tout de même la bienvenue. J'ai connu une sale période. Je suis tombé lourdement lors du dernier Tour de Suisse et j'ai seulement pu reprendre les courses en fin de saison. Ce début de saison ne s'est pas passé, lui non plus, comme je le voulais mais là on peut voir une amélioration sensible. Du moins je l'espère", a expliqué Lammertink après l'étape. "Mon but n'était pas de faire partie d'une échappée matinale. Mais quand ça a accéléré, j'ai répondu et je me suis retrouvé devant. Tout le monde voulait être dans l'échappée donc on a dû travailler dur pour rester devant. Même Quick Step-Floors avait tout à gagner qu'on reste échappés car il y avait Cavagna avec nous et à présent c'est lui le leader. Dans le final, Guerreiro et moi sommes parvenus à nous en aller. J'ai lancé le sprint de loin et je suis parvenu à gagner. La première victoire est en poche." (Belga)