"Deux motos sont remontées à vive allure de l'arrière alors que le peloton roulait à 75 km/h", a expliqué Planckaert après avoir rejoint Verviers en cortège vers 14h00. "La première moto a été surprise quand elle est passée sur une flaque de boue. Sa roue arrière a commencé à déraper et la 2e moto lui est alors rentrée dedans ce qui a entraîné ensuite la chute des coureurs." "C'est regrettable parce qu'on savait que le peloton roulait vite. Les motards ont pris trop de risques. Il aurait suffi de donner quelques coups de klaxon et le peloton aurait été prévenu et aurait fait le nécessaire." (Belga)

"Deux motos sont remontées à vive allure de l'arrière alors que le peloton roulait à 75 km/h", a expliqué Planckaert après avoir rejoint Verviers en cortège vers 14h00. "La première moto a été surprise quand elle est passée sur une flaque de boue. Sa roue arrière a commencé à déraper et la 2e moto lui est alors rentrée dedans ce qui a entraîné ensuite la chute des coureurs." "C'est regrettable parce qu'on savait que le peloton roulait vite. Les motards ont pris trop de risques. Il aurait suffi de donner quelques coups de klaxon et le peloton aurait été prévenu et aurait fait le nécessaire." (Belga)