C'est ce qui ressort d'une étude de l'Université d'Anvers menée auprès de 102 joueurs de foot professionnels, dont fait écho De Morgen samedi. Cette situation s'explique notamment par une mauvaise gestion des revenus, la propension à dépenser sans compter et les jeux de hasard. Les footballeurs interrogés dépensent près de 90% de leur salaire en vêtements, chaussures ou alimentation. Un quart d'entre eux admet manquer d'argent. D'après les chercheurs, deux raisons expliquent cette situation: la mauvaise gestion des revenus et les jeux de hasard. Seul un joueur de foot sur quatre confie la gestion de ses revenus à un comptable. Pour les autres, c'est souvent un membre de la famille qui se charge de gérer leurs finances.

C'est ce qui ressort d'une étude de l'Université d'Anvers menée auprès de 102 joueurs de foot professionnels, dont fait écho De Morgen samedi. Cette situation s'explique notamment par une mauvaise gestion des revenus, la propension à dépenser sans compter et les jeux de hasard. Les footballeurs interrogés dépensent près de 90% de leur salaire en vêtements, chaussures ou alimentation. Un quart d'entre eux admet manquer d'argent. D'après les chercheurs, deux raisons expliquent cette situation: la mauvaise gestion des revenus et les jeux de hasard. Seul un joueur de foot sur quatre confie la gestion de ses revenus à un comptable. Pour les autres, c'est souvent un membre de la famille qui se charge de gérer leurs finances.