Frank Arnesen à propos...

...de l'arrivée de Kompany : "Le 12 mars dernier, nous nous étions déplacés à Manchester pour les besoins de la rencontre de Ligue des Champions entre City et Schalke. Ce fut l'occasion de prendre langue avec quelques membres de la direction, dont mon alter ego Txiki Begiristain. À un moment donné, Vincent Kompany s'est glissé parmi nous.

En onze années passées chez les Blues, il avait vu pas mal de choses changer sur le plan footballistique, a fortiori sous Pep Guardiola et, pendant une heure et demie, il nous a tenus en haleine avec sa vision des choses.

En l'écoutant faire son exposé, je me croyais revenu à l'époque où, jeune joueur à l'Ajax Amsterdam, j'avais eu droit à une véritable leçon de foot de la part de Johan Cruijff qui, profitant d'une trêve chez les Washington Diplomats, était venu ventiler ses conceptions de manière on ne peut plus claire dans son ancien club.

À l'image de Vince qui, de manière simple, était parvenu à subjuguer tout son auditoire.

Chez nous, tout le monde était sous le charme. Et en particulier Marc Coucke qui, par après, a eu l'idée de faire coup double en lui proposant à la fois le poste de joueur et d'entraîneur. A priori, j'étais un peu sceptique mais, après d'autres échanges, je suis aujourd'hui persuadé que nous n'allons pas faire un mais carrément trois pas en avant.

Primo, Vince reste un formidable défenseur, comme il l'a prouvé en cette fin de saison. Deuxio, sa philosophie colle avec celle d'Anderlecht, à savoir un football tourné vers l'offensive et dominant.

Tertio, c'est un leader, un meneur d'hommes qui débarque chez nous. Le gars idéal, en quelque sorte, pour entourer notre jeune classe et s'éveiller à de plus nobles ambitions. Car le club est quand même tombé fort bas cette saison."

...des transferts : "Beaucoup va dépendre du nombre de joueurs qui partiront et de l'enveloppe financière pour les remplacer. L'idéal, ce serait d'engager une demi-douzaine de joueurs, avec parmi eux l'une ou l'autre traite sur l'avenir. Et continuer à miser sur les jeunes. Verschaeren est une révélation mais il conviendra de ne pas le brûler. L'année prochaine, il n'aura plus d'obligations scolaires et pourra se concentrer exclusivement sur le foot. Mais ce n'est pas pour cela qu'il va passer la surmultipliée. Il doit continuer à apprendre sans brûler les étapes."

...du futur : "Dès la saison à venir, il faudra faire preuve d'ambition. Mais il ne faut pas non plus crouler sous la pression et se dire que si on ne décroche pas la timbale, la saison sera automatiquement ratée. Je veux des footballeurs qui ont faim et qui ont envie de se faire mal tous les jours. À partir du moment où on affiche la bonne mentalité, le reste suit. Comment devient-on champion ? En disposant de bons joueurs et en travaillant à bon escient tant sur le terrain que dans les coulisses. Technique, tactique, mental, lifestyle : tout cela doit être top."

Par Bruno Govers

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Frank Arnesen dans votre Sport/Foot Magazine