Ton ami Olivier Renard a vite renoncé à son poste de DT, reprochant à Malines son amateurisme. Les journaux écrivent maintenant que le club a attendu trop longtemps pour discuter de ton avenir. Est-ce de l'amateurisme ?

J'ai refusé la première proposition car elle ne correspondait absolument pas à ce que j'avais en tête. Franchement, je ne m'attendais pas à ça. Mais bon, chaque club a sa stratégie. J'ai aussi été surpris que le club attende aussi longtemps pour me soumettre une nouvelle proposition : jusqu'à la mi-avril. Je ne savais pas trop comment interpréter ce long silence. Il est difficile de dire si tout aurait été différent si j'avais reçu une belle offre en février mais ce n'est pas exclu car je me plaisais à Malines.

Tu estimes mériter d'aller à l'EURO en numéro trois. Mais Matz Sels ne le méritait-il pas autant après avoir gagné le titre avec Gand et signé une belle campagne en Ligue des Champions ?

Je comprends que Koen Casteels et lui frappent à la porte de l'équipe nationale. Il est agréable de faire partie d'une équipe comme la nôtre. Mais j'ai joué seize ans en Italie et j'ai été à nouveau performant cette saison. Si le sélectionneur me choisit, c'est également pour assurer la continuité. Thibaut Courtois, Simon Mignolet et moi sommes ensemble depuis des années en équipe nationale et nous nous complétons bien. J'ai déjà disputé une dizaine de matches avec les Diables Rouges, en plus, et je possède donc une certaine expérience.

Par Kristof De Ryck

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Jean-François Gillet dans votre Sport/Foot Magazine

Ton ami Olivier Renard a vite renoncé à son poste de DT, reprochant à Malines son amateurisme. Les journaux écrivent maintenant que le club a attendu trop longtemps pour discuter de ton avenir. Est-ce de l'amateurisme ?J'ai refusé la première proposition car elle ne correspondait absolument pas à ce que j'avais en tête. Franchement, je ne m'attendais pas à ça. Mais bon, chaque club a sa stratégie. J'ai aussi été surpris que le club attende aussi longtemps pour me soumettre une nouvelle proposition : jusqu'à la mi-avril. Je ne savais pas trop comment interpréter ce long silence. Il est difficile de dire si tout aurait été différent si j'avais reçu une belle offre en février mais ce n'est pas exclu car je me plaisais à Malines.Tu estimes mériter d'aller à l'EURO en numéro trois. Mais Matz Sels ne le méritait-il pas autant après avoir gagné le titre avec Gand et signé une belle campagne en Ligue des Champions ? Je comprends que Koen Casteels et lui frappent à la porte de l'équipe nationale. Il est agréable de faire partie d'une équipe comme la nôtre. Mais j'ai joué seize ans en Italie et j'ai été à nouveau performant cette saison. Si le sélectionneur me choisit, c'est également pour assurer la continuité. Thibaut Courtois, Simon Mignolet et moi sommes ensemble depuis des années en équipe nationale et nous nous complétons bien. J'ai déjà disputé une dizaine de matches avec les Diables Rouges, en plus, et je possède donc une certaine expérience.Par Kristof De RyckRetrouvez l'intégralité de l'interview de Jean-François Gillet dans votre Sport/Foot Magazine