L'équipe nationale belge féminine de football est à la veille de débuter une importante fenêtre qualificative pour la Coupe du monde 2023. Jeudi (20h) à Louvain, les Red Flames n'auront pas le droit à l'erreur contre le Kosovo avant d'affronter la Norvège, favorite à la première place du groupe F, le 26 octobre (19h).

Les Belges affichent le bilan de 4 points sur 6 après les rencontres du mois de septembre. La phalange d'Ives Serneels a débuté par un partage frustrant en Pologne (1-1) avant de surclasser l'Albanie (7-0) à Bruxelles. L'équipe belge (FIFA 19) ne devrait normalement pas se faire surprendre par le modeste Kosovo, seulement 115e mondial. Tout autre résultat viendrait compromettre les chances belges de terminer à la première place de leur poule, la seule directement qualificative pour le rendez-vous mondial. La victoire est la seule issue possible pour les Belges, qui devront ensuite se rendre à Oslo pour y défier la Norvège (26/10 à 19h), championne du monde (1995) et double championne d'Europe (1987 et 1993). Au classement, la Belgique compte 4 points et partage la 2e place avec la Pologne. La Norvège figure en tête avec six unités. Le Kosovo (1), l'Albanie (1) et l'Arménie (0) ferment la marche. Si elles ont pris part à la phase finale de l'Euro 2017 et disputeront l'Euro 2022, les Red Flames n'ont jamais disputé de phase finale de Coupe du monde. La Belgique avait été battue par la Suisse en barrages pour le Mondial 2019. Vingt-quatre équipes avaient participé à la Coupe du monde 2019 en France. Le Mondial 2023 réunira pour la première fois 32 équipes, du 20 juillet au 20 août 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande.

ODEURS: "ME BATTRE POUR REVENIR EN SELECTION"

La gardienne de but Justien Odeurs, qui a été le numéro un des Red Flames pendant des années, était la grande absente de la sélection dde Ives Serneels pour les matches de qualification pour la Coupe du monde 2023 de football contre le Kosovo et la Norvège.

La gardienne de but des championnes nationales du RSC Anderlecht n'est pas blessée, mais Serneels a choisi Nicky Evrard, Lisa Lichtfus et Diede Lemey. "Bien sûr, je suis déçue, mais je vais travailler dur et être une coéquipière modèle à Anderlecht. Je mène mon combat et je ferai tout mon possible pour remplir toutes les conditions qui existent pour devenir internationale. Je suis prête à me battre", a déclaré l'intéressée mercredi sur Instagram.

Avec Odeurs dans les buts, les Flames ont notamment participé à l'Euro aux Pays-Bas il y a quatre ans. "Je suis toujours très fière de porter les couleurs nationales et il est donc logique que je sois déçue lorsque je ne fais pas partie de la sélection. Cette décision a été prise et je dois l'accepter. Je ne veux pas en dire plus, car il faut se concentrer sur les matchs. Je souhaite le meilleur à mes coéquipières et je suis leur plus grande fan maintenant."

L'équipe nationale belge féminine de football est à la veille de débuter une importante fenêtre qualificative pour la Coupe du monde 2023. Jeudi (20h) à Louvain, les Red Flames n'auront pas le droit à l'erreur contre le Kosovo avant d'affronter la Norvège, favorite à la première place du groupe F, le 26 octobre (19h). Les Belges affichent le bilan de 4 points sur 6 après les rencontres du mois de septembre. La phalange d'Ives Serneels a débuté par un partage frustrant en Pologne (1-1) avant de surclasser l'Albanie (7-0) à Bruxelles. L'équipe belge (FIFA 19) ne devrait normalement pas se faire surprendre par le modeste Kosovo, seulement 115e mondial. Tout autre résultat viendrait compromettre les chances belges de terminer à la première place de leur poule, la seule directement qualificative pour le rendez-vous mondial. La victoire est la seule issue possible pour les Belges, qui devront ensuite se rendre à Oslo pour y défier la Norvège (26/10 à 19h), championne du monde (1995) et double championne d'Europe (1987 et 1993). Au classement, la Belgique compte 4 points et partage la 2e place avec la Pologne. La Norvège figure en tête avec six unités. Le Kosovo (1), l'Albanie (1) et l'Arménie (0) ferment la marche. Si elles ont pris part à la phase finale de l'Euro 2017 et disputeront l'Euro 2022, les Red Flames n'ont jamais disputé de phase finale de Coupe du monde. La Belgique avait été battue par la Suisse en barrages pour le Mondial 2019. Vingt-quatre équipes avaient participé à la Coupe du monde 2019 en France. Le Mondial 2023 réunira pour la première fois 32 équipes, du 20 juillet au 20 août 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. La gardienne de but Justien Odeurs, qui a été le numéro un des Red Flames pendant des années, était la grande absente de la sélection dde Ives Serneels pour les matches de qualification pour la Coupe du monde 2023 de football contre le Kosovo et la Norvège. La gardienne de but des championnes nationales du RSC Anderlecht n'est pas blessée, mais Serneels a choisi Nicky Evrard, Lisa Lichtfus et Diede Lemey. "Bien sûr, je suis déçue, mais je vais travailler dur et être une coéquipière modèle à Anderlecht. Je mène mon combat et je ferai tout mon possible pour remplir toutes les conditions qui existent pour devenir internationale. Je suis prête à me battre", a déclaré l'intéressée mercredi sur Instagram. Avec Odeurs dans les buts, les Flames ont notamment participé à l'Euro aux Pays-Bas il y a quatre ans. "Je suis toujours très fière de porter les couleurs nationales et il est donc logique que je sois déçue lorsque je ne fais pas partie de la sélection. Cette décision a été prise et je dois l'accepter. Je ne veux pas en dire plus, car il faut se concentrer sur les matchs. Je souhaite le meilleur à mes coéquipières et je suis leur plus grande fan maintenant."