Aleksandar Jankovic a retrouvé le sourire dimanche soir. Sous pression après un triptyque malheureux (défaite face à Anderlecht, nuls à Courtrai et face au Panathinaikos), l'entraîneur serbe avait montré des premiers signes d'énervement notamment après la divulgation par Sud Presse du onze qui devait débuter à Courtrai. L'une des grandes difficultés de la mission du successeur de Yannick Ferrera est de gérer un noyau pléthorique. Malgré les discours de façade, 33 joueurs pros dans...

Aleksandar Jankovic a retrouvé le sourire dimanche soir. Sous pression après un triptyque malheureux (défaite face à Anderlecht, nuls à Courtrai et face au Panathinaikos), l'entraîneur serbe avait montré des premiers signes d'énervement notamment après la divulgation par Sud Presse du onze qui devait débuter à Courtrai. L'une des grandes difficultés de la mission du successeur de Yannick Ferrera est de gérer un noyau pléthorique. Malgré les discours de façade, 33 joueurs pros dans le noyau A, c'est beaucoup trop. Preuve en est, le vestiaire des A, qui ne disposait que de 30 casiers, a dû être équipé de trois casiers supplémentaires suite à un mercato estival qui s'est emballé cet été et a vu l'arrivée de 12 nouvelles têtes. Et parmi ceux-ci, quelques très jolis coups qui portent pour la plupart la patte d'Olivier Renard, à l'image du transfert d'Ishak Belfodil qui a une nouvelle fois crevé l'écran face à Waasland Beveren, une rencontre qui a aussi permis d'admirer la technique de Wallyson Mallmann (venu de Nice), qui faisait partie du contingent des arrivés de dernières minutes de la fin août.Certains, par contre, semblent déjà condamnés à l'image de Farès Bahlouli, venu de Monaco cet été. Il n'a pas encore joué une minute et connaît toujours des difficultés à perdre quelques kilos en trop. Il n'est pas le seul de l'effectif à être déjà poussé vers la sortie. D'ailleurs, ils sont plusieurs (Beni Badibanga, Jonathan Legear ou Mohamed Yattara) à vouloir disputer des rencontres en U21 pour garder le rythme avant de trouver un nouvel employeur.On s'étonne aussi du sort réservé à Corentin Fiore qui semble ne pas faire partie des plans de Jankovic. A l'image des frères Mmaee, dont le comportement pose problème, et qui sont aujourd'hui très loin de regoûter au terrain. Des choix qui vont à l'encontre de la politique du Standard - même si on vient de mettre sous contrat le jeune Dimitri Lavalée étonnamment passé des U19 au noyau A- symbolisé par les propos de Daniel Van Buyten qui affirmait vouloir miser sur les jeunes.Désormais, la priorité du président Bruno Venanzi est de voir ce noyau A pléthorique se réduire de plusieurs têtes. La consigne est claire : pas question de transférer un nouveau joueur s'il n'y a pas de départ en contrepartie. Et c'est souvent très compliqué avec des joueurs comme Yattara, qui continue à percevoir un contrat de près de 500.000 euros/brut.Par Thomas Bricmont