Cette partie opposait deux joueurs de la nouvelle génération (19 ans pour de Minaur, 21 pour Zverev) et constituait la plus jeune finale de l'histoire du circuit ATP depuis celle d'Indian Wells en 2007 entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, alors âgés de 19 et 20 ans. C'est finalement le plus âgé des deux joueurs qui s'est imposé. En effet, Zverev a fait parler son expérience des grands rendez-vous, lui qui compte désormais 9 titres sur le circuit en 14 finales. Peut-être fatigué par une longue demi-finale samedi contre le Russe Andrey Rublev (N.16/ATP 46), lors de laquelle l'Australien a sauvé quatre balles de match, de Minaur n'a pas fait le poids en finale, n'obtenant aucun balle de break. Zverev conserve donc son titre à Washington et décroche un troisième sacre cette saison après des succès au Masters 1000 de Madrid et à Munich. Alex de Minaur disputait sa deuxième finale ATP après celle déjà perdue en début d'année face au Russe Daniil Medvedev à Sydney. (Belga)

Cette partie opposait deux joueurs de la nouvelle génération (19 ans pour de Minaur, 21 pour Zverev) et constituait la plus jeune finale de l'histoire du circuit ATP depuis celle d'Indian Wells en 2007 entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, alors âgés de 19 et 20 ans. C'est finalement le plus âgé des deux joueurs qui s'est imposé. En effet, Zverev a fait parler son expérience des grands rendez-vous, lui qui compte désormais 9 titres sur le circuit en 14 finales. Peut-être fatigué par une longue demi-finale samedi contre le Russe Andrey Rublev (N.16/ATP 46), lors de laquelle l'Australien a sauvé quatre balles de match, de Minaur n'a pas fait le poids en finale, n'obtenant aucun balle de break. Zverev conserve donc son titre à Washington et décroche un troisième sacre cette saison après des succès au Masters 1000 de Madrid et à Munich. Alex de Minaur disputait sa deuxième finale ATP après celle déjà perdue en début d'année face au Russe Daniil Medvedev à Sydney. (Belga)