Troicki, qui disputait à 29 ans la huitième finale de sa carrière sur le circuit, a ainsi remporté son troisième tournoi. Avant ses titres à Sydney en 2015 et 2016, il s'était imposé à Moscou en 2010. L'année dernière après sa victoire à Sydney, il avait atteint les seizièmes de finale (contre Tomas Berdych) à l'Open d'Australie, dont l'édition 2016 débute lundi à Melbourne. Le compteur de Dimitrov, qui disputait à 24 ans sa septième finale, reste bloqué à quatre titres depuis deux ans: Stockholm (2013), Acapulco, Bucarest et Queen's (2014). Dimitrov était invaincu face à Troicki qu'il avait battu deux fois sur surface dure, en salle à Bâle en 2012, et tout récemment en 1/8e de finale à Brisbane, 5-7, 7-6 (8/6), 6-2. Il semblait d'ailleurs se diriger vers un succès facile après le gain du premier set où son adversaire n'avait opposé aucune sérieuse résistance. Mais Troicki s'est ensuite réveillé et la manche finale a été de très haut niveau. (Belga)

Troicki, qui disputait à 29 ans la huitième finale de sa carrière sur le circuit, a ainsi remporté son troisième tournoi. Avant ses titres à Sydney en 2015 et 2016, il s'était imposé à Moscou en 2010. L'année dernière après sa victoire à Sydney, il avait atteint les seizièmes de finale (contre Tomas Berdych) à l'Open d'Australie, dont l'édition 2016 débute lundi à Melbourne. Le compteur de Dimitrov, qui disputait à 24 ans sa septième finale, reste bloqué à quatre titres depuis deux ans: Stockholm (2013), Acapulco, Bucarest et Queen's (2014). Dimitrov était invaincu face à Troicki qu'il avait battu deux fois sur surface dure, en salle à Bâle en 2012, et tout récemment en 1/8e de finale à Brisbane, 5-7, 7-6 (8/6), 6-2. Il semblait d'ailleurs se diriger vers un succès facile après le gain du premier set où son adversaire n'avait opposé aucune sérieuse résistance. Mais Troicki s'est ensuite réveillé et la manche finale a été de très haut niveau. (Belga)