"Je peux bouger normalement au niveau du genou, c'est déjà ça", a-t-il indiqué. "Il faut voir le positif et je sais que je ne suis pas loin. J'essaie de prendre les choses avec légèreté. À l'entraînement, cela se passe de mieux en mieux. Et même dans un match comme aujourd'hui, je vois que cela peut revenir en l'espace de deux, trois points. D'un coup, mes jambes se remettent à bouger, il commence à y avoir plus d'échanges, je fais de meilleures choses et cela me fait du bien. Il faut travailler là-dessus, essayer d'avancer et c'est ce que je veux. Être plus créatif et m'amuser de plus en plus sur le court". David Goffin assure en tout cas être prêt à s'accrocher pour sortir de cette mauvaise passe. "J'ai besoin de matches et je me sens prêt à refaire des matches", a-t-il poursuivi. "L'année dernière, quand j'avais des douleurs au genou, je montais sur le terrain avec des pieds de plomb, mais là ce n'est pas le cas. C'est compliqué pour le moment, avec des gros matches dès les premiers tours, mais il faut s'accrocher et être patient aussi. Et avec quelques victoires, la confiance reviendra rapidement, j'espère. On verra si j'envisagerai éventuellement de disputer un tournoi Challenger, mais là le programme est fait, ce sera Doha, Dubai, puis la Coupe Davis en Finlande et Indian Wells et Miami". (Belga)

"Je peux bouger normalement au niveau du genou, c'est déjà ça", a-t-il indiqué. "Il faut voir le positif et je sais que je ne suis pas loin. J'essaie de prendre les choses avec légèreté. À l'entraînement, cela se passe de mieux en mieux. Et même dans un match comme aujourd'hui, je vois que cela peut revenir en l'espace de deux, trois points. D'un coup, mes jambes se remettent à bouger, il commence à y avoir plus d'échanges, je fais de meilleures choses et cela me fait du bien. Il faut travailler là-dessus, essayer d'avancer et c'est ce que je veux. Être plus créatif et m'amuser de plus en plus sur le court". David Goffin assure en tout cas être prêt à s'accrocher pour sortir de cette mauvaise passe. "J'ai besoin de matches et je me sens prêt à refaire des matches", a-t-il poursuivi. "L'année dernière, quand j'avais des douleurs au genou, je montais sur le terrain avec des pieds de plomb, mais là ce n'est pas le cas. C'est compliqué pour le moment, avec des gros matches dès les premiers tours, mais il faut s'accrocher et être patient aussi. Et avec quelques victoires, la confiance reviendra rapidement, j'espère. On verra si j'envisagerai éventuellement de disputer un tournoi Challenger, mais là le programme est fait, ce sera Doha, Dubai, puis la Coupe Davis en Finlande et Indian Wells et Miami". (Belga)