"C'était un match difficile, particulièrement après Madrid", a-t-il confié à Belga après sa victoire. "Les conditions étaient différentes, car en altitude, la balle part plus facilement. Ici, c'est beaucoup plus lent, les balles sont plus lourdes. Aujourd'hui, c'était dur de finir les points, surtout qu'Hubi (NdlR : le surnom d'Hubert Hurkacz) est grand et glisse bien. Il sert très bien également. Il fallait donc rester concentré, ce que j'ai très bien fait jusqu'à 7-6, 5-3. Et puis d'un coup, je passe un peu moins de premières balles, il est un peu plus agressif, je rate un ou deux coups droits et il a fallu se battre jusqu'au tie-break. Heureusement, je livre un très bon tie-break pour conclure. C'est une super victoire pour moi. Ce n'est peut-être pas sa surface de prédilection, mais moi cela me fait du bien. J'enchaîne sur la terre battue. Je me sens beaucoup mieux, j'ai beaucoup plus confiance en mes qualités et c'est le plus important pour le moment. Et je continue dans ce tournoi qui me sourit." David Goffin, qui a déjà atteint à trois reprises les quarts de finale à Rome, remontera déjà sur le court ce mercredi pour son deuxième tour. En quatrième match de la journée, sur le court n°1, le n°1 belge affrontera l'Américain Jenson Brooksby (ATP 38), 21 ans, tombeur 6-3, 6-4 de l'Italien Flavio Cobolli (ATP 150), bénéficiaire d'une invitation. (Belga)

"C'était un match difficile, particulièrement après Madrid", a-t-il confié à Belga après sa victoire. "Les conditions étaient différentes, car en altitude, la balle part plus facilement. Ici, c'est beaucoup plus lent, les balles sont plus lourdes. Aujourd'hui, c'était dur de finir les points, surtout qu'Hubi (NdlR : le surnom d'Hubert Hurkacz) est grand et glisse bien. Il sert très bien également. Il fallait donc rester concentré, ce que j'ai très bien fait jusqu'à 7-6, 5-3. Et puis d'un coup, je passe un peu moins de premières balles, il est un peu plus agressif, je rate un ou deux coups droits et il a fallu se battre jusqu'au tie-break. Heureusement, je livre un très bon tie-break pour conclure. C'est une super victoire pour moi. Ce n'est peut-être pas sa surface de prédilection, mais moi cela me fait du bien. J'enchaîne sur la terre battue. Je me sens beaucoup mieux, j'ai beaucoup plus confiance en mes qualités et c'est le plus important pour le moment. Et je continue dans ce tournoi qui me sourit." David Goffin, qui a déjà atteint à trois reprises les quarts de finale à Rome, remontera déjà sur le court ce mercredi pour son deuxième tour. En quatrième match de la journée, sur le court n°1, le n°1 belge affrontera l'Américain Jenson Brooksby (ATP 38), 21 ans, tombeur 6-3, 6-4 de l'Italien Flavio Cobolli (ATP 150), bénéficiaire d'une invitation. (Belga)