"Des matches comme celui d'aujourd'hui, cela ne peut pas arriver", a-t-il confié, sans chercher de faux fuyants. "Oui, cela peut arriver de perdre, mais perdre de cette manière, il faut essayer d'éviter. Là, le mieux à faire c'est de retourner s'entraîner. Je ne sais pas s'il faut s'inquiéter, mais en tout cas, il y a un tournoi la semaine prochaine à Lyon et je vais essayer directement de me remettre dedans. Lyon, je me suis inscrit un peu après l'annonce du report d'une semaine de Roland-Garros. Normalement je devais jouer Madrid et Rome, et dans les tournois Masters 1000, on ne sait jamais comment cela va se passer. Et ne pas jouer pendant deux semaines, voire deux semaines et demi avant un Grand Chelem, cela me semblait un peu beaucoup." David Goffin se dit en tout cas déterminé à réagir. Et à (re)trouver de la constance, car il a trop souvent soufflé le chaud et le froid depuis le début de cette saison. "Je vais tâcher d'évacuer les frustrations et de retrouver des sensations positives", a-t-il poursuivi. "Cela dépend évidemment aussi un peu des adversaires, car certains conviennent mieux que d'autres, mais je n'arrive pas à enchaîner. Chaque fois, je trouve que je me prépare bien et je réussis à disputer un bon premier match, mais ensuite, le deuxième ou le troisième est moins bon. Il y a eu des bonnes choses cette saison, mais j'espère vraiment repartir sur des bonnes bases et que cela dure le plus longtemps possible." (Belga)

"Des matches comme celui d'aujourd'hui, cela ne peut pas arriver", a-t-il confié, sans chercher de faux fuyants. "Oui, cela peut arriver de perdre, mais perdre de cette manière, il faut essayer d'éviter. Là, le mieux à faire c'est de retourner s'entraîner. Je ne sais pas s'il faut s'inquiéter, mais en tout cas, il y a un tournoi la semaine prochaine à Lyon et je vais essayer directement de me remettre dedans. Lyon, je me suis inscrit un peu après l'annonce du report d'une semaine de Roland-Garros. Normalement je devais jouer Madrid et Rome, et dans les tournois Masters 1000, on ne sait jamais comment cela va se passer. Et ne pas jouer pendant deux semaines, voire deux semaines et demi avant un Grand Chelem, cela me semblait un peu beaucoup." David Goffin se dit en tout cas déterminé à réagir. Et à (re)trouver de la constance, car il a trop souvent soufflé le chaud et le froid depuis le début de cette saison. "Je vais tâcher d'évacuer les frustrations et de retrouver des sensations positives", a-t-il poursuivi. "Cela dépend évidemment aussi un peu des adversaires, car certains conviennent mieux que d'autres, mais je n'arrive pas à enchaîner. Chaque fois, je trouve que je me prépare bien et je réussis à disputer un bon premier match, mais ensuite, le deuxième ou le troisième est moins bon. Il y a eu des bonnes choses cette saison, mais j'espère vraiment repartir sur des bonnes bases et que cela dure le plus longtemps possible." (Belga)