"Ce fut un match difficile , a-t-il confié à sa sortie du court. Ce n'était pas évident dans le premier set, car il servait vraiment bien. Il n'y avait pas beaucoup d'échanges et j'étais sous pression. Je savais qu'une petite erreur pouvait me coûter le set, et c'est ce qui est arrivé (NdlR : il a servi deux doubles fautes à 5-4 pour Wawrinka). Heureusement, j'ai directement su réagir. J'avais besoin de plus longs échanges pour mieux sentir mes coups de fond et c'est ce qui s'est produit en début de deuxième set. J'ai fait le break d'entrée de jeu et par la suite, j'ai nettement mieux joué." Cette victoire n'est que la dixième de la saison 2019 pour David Goffin. Elle pourrait néanmoins servir de déclic pour le n°1 belge, qui défiera Juan Martin Del Potro (ATP 9/N.7), ce mercredi au deuxième tour. L'Argentin, 30 ans, est redoutable, mais il n'a joué que quatre (!) matchs cette année à la suite d'une fracture de la rotule droite et reste sur une défaite, la semaine dernière à Madrid, lors de son entrée en lice contre le Serbe Laslo Djere (ATP 32) "Ce qui est encourageant, c'est que j'ai montré que j'étais solide", a poursuivi le Liégeois. "Cela l'a sans doute forcé à vouloir très vite sortir le coup gagnant et à prendre beaucoup de risques. Il a commencé à beaucoup rater (NdlR : 29 fautes directes dans les deux derniers sets) et je l'ai senti, ce qui m'a mis en confiance. Et à la fin, j'ai vraiment bien usé de l'amortie. Je suis content", a-t-il conclu. (Belga)