"Nous sommes évidemment ravis", a confié Joran Vliegen à Belga après la victoire. "C'est une nouvelle preuve que nous avons le niveau pour rivaliser avec les meilleures paires du monde. Nous continuons à avancer par paliers et nous n'avons certainement pas encore atteint notre plafond. Pour Sander, c'est même déjà la deuxième fois en deux semaines qu'il les bat (NDLR : après Vienne avec l'Allemand Dominik Koepfer). C'est notre meilleur match de l'année ! Le premier set était même notre meilleur tout court. Nous avons très bien servi et aussi été très agressifs en retour pour leur octroyer peu d'occasions de développer leur jeu. Et tactiquement, tout a roulé du début à la fin. Bref, c'était parfait", s'est-il réjoui. En quarts de finale, ce vendredi, Sander Gillé, 30 ans, et Joran Vliegen, 28 ans, défieront l'Australien John Peers (ATP 14) et le Slovaque Filip Polasek (ATP 9), tombeurs des Serbes Novak Djokovic et Filip Krajinovic. "Peers et Polasek sont huit ou dixièmes mondiaux. Ils ne jouent ensemble que depuis le milieu de cette année, mais cela ne les empêche pas d'être encore en course pour une place au Masters", a poursuivi le gaucher de Maaseik. "Cela veut tout dire. Ils ont d'ailleurs le vent en poupe (NDLR : ils ont remporté Indian Wells). Ce sera un nouveau défi pour nous, mais c'est logique à ce niveau. Nous allons aborder ce match avec confiance et essayer d'être une nouvelle fois très solides tactiquement. Nous ne pouvons, pour notre part, plus nous qualifier pour le Masters, l'écart de points est trop important, mais nous voulons achever la saison sur une bonne note et continuer à progresser." (Belga)

"Nous sommes évidemment ravis", a confié Joran Vliegen à Belga après la victoire. "C'est une nouvelle preuve que nous avons le niveau pour rivaliser avec les meilleures paires du monde. Nous continuons à avancer par paliers et nous n'avons certainement pas encore atteint notre plafond. Pour Sander, c'est même déjà la deuxième fois en deux semaines qu'il les bat (NDLR : après Vienne avec l'Allemand Dominik Koepfer). C'est notre meilleur match de l'année ! Le premier set était même notre meilleur tout court. Nous avons très bien servi et aussi été très agressifs en retour pour leur octroyer peu d'occasions de développer leur jeu. Et tactiquement, tout a roulé du début à la fin. Bref, c'était parfait", s'est-il réjoui. En quarts de finale, ce vendredi, Sander Gillé, 30 ans, et Joran Vliegen, 28 ans, défieront l'Australien John Peers (ATP 14) et le Slovaque Filip Polasek (ATP 9), tombeurs des Serbes Novak Djokovic et Filip Krajinovic. "Peers et Polasek sont huit ou dixièmes mondiaux. Ils ne jouent ensemble que depuis le milieu de cette année, mais cela ne les empêche pas d'être encore en course pour une place au Masters", a poursuivi le gaucher de Maaseik. "Cela veut tout dire. Ils ont d'ailleurs le vent en poupe (NDLR : ils ont remporté Indian Wells). Ce sera un nouveau défi pour nous, mais c'est logique à ce niveau. Nous allons aborder ce match avec confiance et essayer d'être une nouvelle fois très solides tactiquement. Nous ne pouvons, pour notre part, plus nous qualifier pour le Masters, l'écart de points est trop important, mais nous voulons achever la saison sur une bonne note et continuer à progresser." (Belga)