Si Vliegen et Gillé ont remporté les trois premiers tournois ATP de leur carrière cette saison (Bastad, Gstaad et Zhuhai), ils défiaient une paire expérimentée qui a déjà fait ses preuves en Masters 1000 en s'imposant à Cincinnati mi-août. C'est d'ailleurs la gestion des points importants et quelques fautes directes des Belges dans le jeu décisif du premier set qui a permis à la paire croato-slovaque de prendre les commandes de la rencontre. Le scenario s'est répété à l'identique dans la seconde manche. Consciencieux et appliqués sur leur service, Gillé et Vliegen n'ont pas su convertir leur seule balle de break, qui était aussi une balle de set. Le second tie-break est une nouvelle fois tombé dans l'escarcelle de Dodig, performant au service, et de Polasek, auteur notamment d'un retour décisif. Le Croate et le Slovaque défieront, pour une place en quarts de finale, le duo formé de l'Autrichien Jurgen Melzer (ATP 36) et du Français Edouard Roger-Vasselin (ATP 24). (Belga)

Si Vliegen et Gillé ont remporté les trois premiers tournois ATP de leur carrière cette saison (Bastad, Gstaad et Zhuhai), ils défiaient une paire expérimentée qui a déjà fait ses preuves en Masters 1000 en s'imposant à Cincinnati mi-août. C'est d'ailleurs la gestion des points importants et quelques fautes directes des Belges dans le jeu décisif du premier set qui a permis à la paire croato-slovaque de prendre les commandes de la rencontre. Le scenario s'est répété à l'identique dans la seconde manche. Consciencieux et appliqués sur leur service, Gillé et Vliegen n'ont pas su convertir leur seule balle de break, qui était aussi une balle de set. Le second tie-break est une nouvelle fois tombé dans l'escarcelle de Dodig, performant au service, et de Polasek, auteur notamment d'un retour décisif. Le Croate et le Slovaque défieront, pour une place en quarts de finale, le duo formé de l'Autrichien Jurgen Melzer (ATP 36) et du Français Edouard Roger-Vasselin (ATP 24). (Belga)