C'est le 4e titre de la carrière d'Anderson, 31 ans, finaliste du dernier US Open contre Rafael Nadal mais qui n'avait plus remporté de tournoi depuis sa victoire de 2015 à Winston-Salem. Il avait auparavant été sacré à Johannesburg en 2011 et Delray Beach en 2012. Le duel de gros serveurs a tourné à l'avantage d'Anderson, auteur d'un total de 16 aces. Après la perte du premier set, le Sud-Africain a immédiatement réagi en breakant Querrey deux fois pour mener jusqu'à 5-0 dans la deuxième manche, finalement remportée 6-3. Le set décisif s'est joué au tie-break, au cours duquel Anderson a profité de la nervosité et des erreurs de son adversaire pour remporter la rencontre. Il disputait la quinzième finale de sa carrière, la deuxième cette saison après Pune, en Inde, où il s'était incliné 7-6 (7/4), 6-2 face au Français Gilles Simon. (Belga)

C'est le 4e titre de la carrière d'Anderson, 31 ans, finaliste du dernier US Open contre Rafael Nadal mais qui n'avait plus remporté de tournoi depuis sa victoire de 2015 à Winston-Salem. Il avait auparavant été sacré à Johannesburg en 2011 et Delray Beach en 2012. Le duel de gros serveurs a tourné à l'avantage d'Anderson, auteur d'un total de 16 aces. Après la perte du premier set, le Sud-Africain a immédiatement réagi en breakant Querrey deux fois pour mener jusqu'à 5-0 dans la deuxième manche, finalement remportée 6-3. Le set décisif s'est joué au tie-break, au cours duquel Anderson a profité de la nervosité et des erreurs de son adversaire pour remporter la rencontre. Il disputait la quinzième finale de sa carrière, la deuxième cette saison après Pune, en Inde, où il s'était incliné 7-6 (7/4), 6-2 face au Français Gilles Simon. (Belga)