"Ce fut un match difficile", a-t-il confié à Belga après sa victoire. "Déjà l'an dernier, cela avait été compliqué contre lui. J'étais un peu tendu au début de reprendre la compétition après Melbourne, où je n'avais pas très bien joué, et lui déroulait son jeu au premier set. Il décochait de bonnes frappes et ce n'était pas facile de me sortir de là. Je me suis néanmoins accroché et j'ai commencé à mieux jouer. Je servais de mieux en mieux et j'ai réussi à renverser la situation jusqu'à disputer un très bon troisième set. Je suis content de la manière. C'est une victoire qui fait du bien." La tâche de David Goffin ne sera pas évidente à Montpellier. Au deuxième tour, il pourrait ainsi retrouver le Français Adrian Mannarino (ATP 58), 33 ans, tombeur du Polonais Hubert Hurkacz (ATP 11) à l'Open d'Australie, puis Alexander Zverev (ATP 3), tête de série N.1, en quart de finale. "Je suis plus focalisé sur moi-même pour l'instant, même si je sais que 'Manna' a très bien joué à Melbourne", a-t-il poursuivi. "Ce qu'il faut retenir, c'est le match d'aujourd'hui, le niveau de jeu que j'ai réussi à afficher. J'ai fait preuve d'une bonne attitude. Je sais que j'ai besoin de matches. Je suis ici pour défendre mon titre et essayer d'aller le plus loin possible. Il faudra continuer à être combatif. C'est le plus important." (Belga)

"Ce fut un match difficile", a-t-il confié à Belga après sa victoire. "Déjà l'an dernier, cela avait été compliqué contre lui. J'étais un peu tendu au début de reprendre la compétition après Melbourne, où je n'avais pas très bien joué, et lui déroulait son jeu au premier set. Il décochait de bonnes frappes et ce n'était pas facile de me sortir de là. Je me suis néanmoins accroché et j'ai commencé à mieux jouer. Je servais de mieux en mieux et j'ai réussi à renverser la situation jusqu'à disputer un très bon troisième set. Je suis content de la manière. C'est une victoire qui fait du bien." La tâche de David Goffin ne sera pas évidente à Montpellier. Au deuxième tour, il pourrait ainsi retrouver le Français Adrian Mannarino (ATP 58), 33 ans, tombeur du Polonais Hubert Hurkacz (ATP 11) à l'Open d'Australie, puis Alexander Zverev (ATP 3), tête de série N.1, en quart de finale. "Je suis plus focalisé sur moi-même pour l'instant, même si je sais que 'Manna' a très bien joué à Melbourne", a-t-il poursuivi. "Ce qu'il faut retenir, c'est le match d'aujourd'hui, le niveau de jeu que j'ai réussi à afficher. J'ai fait preuve d'une bonne attitude. Je sais que j'ai besoin de matches. Je suis ici pour défendre mon titre et essayer d'aller le plus loin possible. Il faudra continuer à être combatif. C'est le plus important." (Belga)