"Je suis super content ! Surtout de la manière", s'est-il exclamé après sa victoire. "Cette finale fut mon meilleur match de la semaine. Le service est revenu. Tout est revenu. Après l'Australie, je savais qu'il fallait rester positif. Ce titre, c'est un titre d'équipe. Il n'a pas été facile à décrocher, mais je pense qu'il est mérité. C'est la récompense de beaucoup de travail après des mois difficiles. Avec ma nouvelle équipe, on a essayé de me relancer. Je me suis beaucoup investi pour retrouver la motivation et la confiance. Et je suis très heureux que cela ait payé." David Goffin espère du même coup être relancé pour réaliser une belle année 2021. Le N.1 belge aura en tout cas l'occasion d'y voir plus clair à partir de mercredi lors de son entrée en lice au tournoi ATP 500 de Rotterdam, où il croisera notamment Daniil Medvedev (ATP 3), finaliste de l'Open d'Australie, Stefanos Tsitsipas (ATP 6), Alexander Zverev (ATP 7) ou encore Andrey Rublev (ATP 8). "Ce titre va clairement m'apporter de la confiance", a poursuivi le Liégeois, qui affrontera l'Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 37), 30 ans, au premier tour. "L'enchaînement des matches ne me fait pas peur. Une année, j'avais aussi atteint la finale à Sofia, puis bien joué à Rotterdam avec une autre finale. Je me sens bien, je n'ai mal nulle part. Ce sera un tournoi d'un autre calibre, un ATP 500, mais je vais m'accrocher, avec la même mentalité, pour continuer sur ma lancée." (Belga)

"Je suis super content ! Surtout de la manière", s'est-il exclamé après sa victoire. "Cette finale fut mon meilleur match de la semaine. Le service est revenu. Tout est revenu. Après l'Australie, je savais qu'il fallait rester positif. Ce titre, c'est un titre d'équipe. Il n'a pas été facile à décrocher, mais je pense qu'il est mérité. C'est la récompense de beaucoup de travail après des mois difficiles. Avec ma nouvelle équipe, on a essayé de me relancer. Je me suis beaucoup investi pour retrouver la motivation et la confiance. Et je suis très heureux que cela ait payé." David Goffin espère du même coup être relancé pour réaliser une belle année 2021. Le N.1 belge aura en tout cas l'occasion d'y voir plus clair à partir de mercredi lors de son entrée en lice au tournoi ATP 500 de Rotterdam, où il croisera notamment Daniil Medvedev (ATP 3), finaliste de l'Open d'Australie, Stefanos Tsitsipas (ATP 6), Alexander Zverev (ATP 7) ou encore Andrey Rublev (ATP 8). "Ce titre va clairement m'apporter de la confiance", a poursuivi le Liégeois, qui affrontera l'Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 37), 30 ans, au premier tour. "L'enchaînement des matches ne me fait pas peur. Une année, j'avais aussi atteint la finale à Sofia, puis bien joué à Rotterdam avec une autre finale. Je me sens bien, je n'ai mal nulle part. Ce sera un tournoi d'un autre calibre, un ATP 500, mais je vais m'accrocher, avec la même mentalité, pour continuer sur ma lancée." (Belga)