"Le report de Roland-Garros m'a surpris", a-t-il expliqué. "Surtout que ce n'est que pour une semaine. En soi, cela ne change pas grand-chose. Maintenant, peut-être que pour eux, cette date leur permettra d'accueillir plus de spectateurs. Mais ce qui est surtout dommage, c'est qu'à cause de cela, la saison sur gazon sera écourtée. Je sais qu'il y a avait au programme les tournois de 's Hertogenbosch et de Stuttgart, qui avaient des difficultés à survivre." David Goffin avait ainsi pour habitude de participer au tournoi de 's Hertogenbosch, où il avait notamment disputé une finale en 2015 contre le Français Nicolas Mahut. Le Liégeois devra donc adapter son programme. "C'est malheureux. Ce sont des tournois que j'aimais toujours bien disputer", a-t-il ajouté. "J'allais souvent à 's Hertogenbosch pour préparer pour l'ATP 500 de Halle et puis Wimbledon. Ce sera désormais un peu différent. Mais dans l'absolu, cela ne change pas énormément." (Belga)

"Le report de Roland-Garros m'a surpris", a-t-il expliqué. "Surtout que ce n'est que pour une semaine. En soi, cela ne change pas grand-chose. Maintenant, peut-être que pour eux, cette date leur permettra d'accueillir plus de spectateurs. Mais ce qui est surtout dommage, c'est qu'à cause de cela, la saison sur gazon sera écourtée. Je sais qu'il y a avait au programme les tournois de 's Hertogenbosch et de Stuttgart, qui avaient des difficultés à survivre." David Goffin avait ainsi pour habitude de participer au tournoi de 's Hertogenbosch, où il avait notamment disputé une finale en 2015 contre le Français Nicolas Mahut. Le Liégeois devra donc adapter son programme. "C'est malheureux. Ce sont des tournois que j'aimais toujours bien disputer", a-t-il ajouté. "J'allais souvent à 's Hertogenbosch pour préparer pour l'ATP 500 de Halle et puis Wimbledon. Ce sera désormais un peu différent. Mais dans l'absolu, cela ne change pas énormément." (Belga)