Presque intraitable sur son service, Zverev a été l'auteur d'un match abouti afin de décrocher son 10e titre en carrière. "Je voudrais féliciter Novak pour sa belle semaine et son incroyable deuxième partie de saison", a déclaré le droitier de Hambourg avant de s'adresser personnellement au Serbe. "Tout le monde sait à quel point tu es un bon joueur mais j'aimerais aussi dire que tu es une bonne personne. Nous avons déjà discuté de beaucoup de choses de la vie ensemble et j'apprécie que tu m'as laissé gagner aujourd'hui", a rigolé Zverev. "Je voudrais aussi remercier mon père, qui m'entraîne depuis toujours. Il ne va peut-être pas s'arrêter de pleurer d'ici l'année prochaine", a dit un Zverev taquin avant de souligner l'apport d'Ivan Lendl, présent autour de l'Allemand depuis le mois d'août. Djokovic a lui fait contre mauvaise fortune bon c?ur. "Je n'ai pas très bien joué aujourd'hui (dimanche, ndlr) mais quand je mets les choses en perspective, je me dis que j'ai fait une très belle année, un beau retour au premier plan", a déclaré le Serbe, qui a remporté Wimbledon et l'US Open après une entame de saison compliquée. "Je suis content qu'Alexander gagne un grand titre car nous avons une très bonne relation, nous partageons beaucoup de choses sur et en dehors du court, des moments d'amitié et de respect. Il le mérite", a ponctué Djokovic. (Belga)

Presque intraitable sur son service, Zverev a été l'auteur d'un match abouti afin de décrocher son 10e titre en carrière. "Je voudrais féliciter Novak pour sa belle semaine et son incroyable deuxième partie de saison", a déclaré le droitier de Hambourg avant de s'adresser personnellement au Serbe. "Tout le monde sait à quel point tu es un bon joueur mais j'aimerais aussi dire que tu es une bonne personne. Nous avons déjà discuté de beaucoup de choses de la vie ensemble et j'apprécie que tu m'as laissé gagner aujourd'hui", a rigolé Zverev. "Je voudrais aussi remercier mon père, qui m'entraîne depuis toujours. Il ne va peut-être pas s'arrêter de pleurer d'ici l'année prochaine", a dit un Zverev taquin avant de souligner l'apport d'Ivan Lendl, présent autour de l'Allemand depuis le mois d'août. Djokovic a lui fait contre mauvaise fortune bon c?ur. "Je n'ai pas très bien joué aujourd'hui (dimanche, ndlr) mais quand je mets les choses en perspective, je me dis que j'ai fait une très belle année, un beau retour au premier plan", a déclaré le Serbe, qui a remporté Wimbledon et l'US Open après une entame de saison compliquée. "Je suis content qu'Alexander gagne un grand titre car nous avons une très bonne relation, nous partageons beaucoup de choses sur et en dehors du court, des moments d'amitié et de respect. Il le mérite", a ponctué Djokovic. (Belga)