L'Ecossais, 88e mondial, qui a pris sa revanche sur le Japonais qui l'a éliminé à l'Open d'Australie en janvier, affrontera le Kazakh Alexander Bublik (N.31) au prochain tour. Le triple vainqueur de Grands Chelem (deux Wimbledon et un US Open) a bien mal commencé son match, dominé dans les échanges par son adversaire classé 106e à l'ATP, avant de s'accrocher et élever son niveau de jeu. "Atteindre ce nombre de 700 victoires est un très, très grand accomplissement", a commenté Murray. "Cela n'a pas été facile d'y arriver", a-t-il ajouté, rappelant qu'il avait atteint la barre des 600 victoires en 2016 avant que les blessures ne viennent plomber sa progression: "Cinq ans et demi pour remporter les cent suivants, ça a pris du temps". "Je regarde ce genre de choses maintenant", a-t-il dit à propos des statistiques en carrière. "Cela me motive et m'encourage à essayer d'aller plus haut et de gagner plus de matches. Quand vous regardez les joueurs qui l'ont fait, ils sont certainement les meilleurs joueurs des 30 ou 40 dernières années. C'est bien d'être parmi eux". Cette 700e victoire le range en effet, parmi les joueurs en activité, dans le même club que les trois géants du tennis mondial, mais loin d'eux tout de même: Roger Federer (1.251), Rafael Nadal (1.043) et Novak Djokovic (991). (Belga)

L'Ecossais, 88e mondial, qui a pris sa revanche sur le Japonais qui l'a éliminé à l'Open d'Australie en janvier, affrontera le Kazakh Alexander Bublik (N.31) au prochain tour. Le triple vainqueur de Grands Chelem (deux Wimbledon et un US Open) a bien mal commencé son match, dominé dans les échanges par son adversaire classé 106e à l'ATP, avant de s'accrocher et élever son niveau de jeu. "Atteindre ce nombre de 700 victoires est un très, très grand accomplissement", a commenté Murray. "Cela n'a pas été facile d'y arriver", a-t-il ajouté, rappelant qu'il avait atteint la barre des 600 victoires en 2016 avant que les blessures ne viennent plomber sa progression: "Cinq ans et demi pour remporter les cent suivants, ça a pris du temps". "Je regarde ce genre de choses maintenant", a-t-il dit à propos des statistiques en carrière. "Cela me motive et m'encourage à essayer d'aller plus haut et de gagner plus de matches. Quand vous regardez les joueurs qui l'ont fait, ils sont certainement les meilleurs joueurs des 30 ou 40 dernières années. C'est bien d'être parmi eux". Cette 700e victoire le range en effet, parmi les joueurs en activité, dans le même club que les trois géants du tennis mondial, mais loin d'eux tout de même: Roger Federer (1.251), Rafael Nadal (1.043) et Novak Djokovic (991). (Belga)