"Alors que j'étais automatiquement inscrit à Indian Wells et à Miami, je savais qu'il était peu probable que je puisse voyager", a écrit Djokovic, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19 et devait obtenir l'approbation des CDC, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies qui forment la principale agence de santé publique aux Etats-Unis, pour entrer dans le pays. "Les CDC ont confirmé que la réglementation ne changerait pas, je ne pourrai donc pas jouer aux Etats-Unis. Bonne chance à ceux qui joueront ces grands tournois." Djokovic est cinq fois champion à Indian Wells, où les organisateurs ont déclaré qu'une preuve de vaccination sera requise pour l'entrée des spectateurs. En vertu des réglementations du gouvernement américain, tous les voyageurs citoyens non américains entrant aux Etats-Unis doivent être vaccinés contre le Covid-19. Djokovic s'était présenté, non-vacciné, début janvier à Melbourne pour y glaner un 21e titre de Grand Chelem, ce qui aurait constitué le record absolu devant Rafael Nadal et Roger Federer. Il avait finalement été expulsé d'Australie, épilogue d'une longue saga autour de son statut vaccinal, après avoir échoué à convaincre la justice de ce pays d'accepter son recours contre l'annulation de son visa par le gouvernement. La place de Djokovic dans le tableau final sera prise par Grigor Dimitrov (ATP 35), la tête de série suivante du tableau (N.33), qui accède ainsi directement au deuxième tour où il pourrait affronter David Goffin (ATP 71). Le Liégeois jouera son premier tour contre l'Australien Jordan Thompson (ATP 78). Un 'lucky loser' des qualifications prendra la place qu'occupait Dimitrov. (Belga)

"Alors que j'étais automatiquement inscrit à Indian Wells et à Miami, je savais qu'il était peu probable que je puisse voyager", a écrit Djokovic, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19 et devait obtenir l'approbation des CDC, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies qui forment la principale agence de santé publique aux Etats-Unis, pour entrer dans le pays. "Les CDC ont confirmé que la réglementation ne changerait pas, je ne pourrai donc pas jouer aux Etats-Unis. Bonne chance à ceux qui joueront ces grands tournois." Djokovic est cinq fois champion à Indian Wells, où les organisateurs ont déclaré qu'une preuve de vaccination sera requise pour l'entrée des spectateurs. En vertu des réglementations du gouvernement américain, tous les voyageurs citoyens non américains entrant aux Etats-Unis doivent être vaccinés contre le Covid-19. Djokovic s'était présenté, non-vacciné, début janvier à Melbourne pour y glaner un 21e titre de Grand Chelem, ce qui aurait constitué le record absolu devant Rafael Nadal et Roger Federer. Il avait finalement été expulsé d'Australie, épilogue d'une longue saga autour de son statut vaccinal, après avoir échoué à convaincre la justice de ce pays d'accepter son recours contre l'annulation de son visa par le gouvernement. La place de Djokovic dans le tableau final sera prise par Grigor Dimitrov (ATP 35), la tête de série suivante du tableau (N.33), qui accède ainsi directement au deuxième tour où il pourrait affronter David Goffin (ATP 71). Le Liégeois jouera son premier tour contre l'Australien Jordan Thompson (ATP 78). Un 'lucky loser' des qualifications prendra la place qu'occupait Dimitrov. (Belga)