Pour la 5e finale de sa carrière, la première cette année, le Géorgien de 27 ans tentera de soulever son 3e trophée, contre le Russe Andrey Rublev (ATP 78), tombeur de Dominic Thiem (ATP 4) en quarts de finale, et de l'Espagnol Pablo Carrena Busta (ATP 59) en demi-finales samedi: 4-6, 7-5, 6-1 en 1 heure 51 minutes de jeu. Natif de Hambourg, Zverev compte 11 titres mais un seul cette année, fin mai à Genève, lors d'une saison en demi-teinte avec en outre l'annonce vendredi du départ de son entraîneur depuis un an Ivan Lendl. Dans le troisième, Zverev, mené 3-1, a réussi une superbe remontée pour, à 5-4 en sa faveur, servir pour le gain du match mais son adversaire lui a repris sa mise en jeu avant de se montrer le plus solide dans le jeu décisif. Nikoloz Basilashvili compte deux titres ATP à son palmarès (en quatre finales) après sa victoire à Pékin l'an dernier dans la foulée de son succès à Hambourg. Andrey Rublev, 21 ans, compte lui un titre dans sa jeune carrière, conquis à Umag een 2017. Il s'agira dimanche de sa troisième finale après celle perdue à Doha l'an dernier (face au Français Gaël Monfils). (Belga)

Pour la 5e finale de sa carrière, la première cette année, le Géorgien de 27 ans tentera de soulever son 3e trophée, contre le Russe Andrey Rublev (ATP 78), tombeur de Dominic Thiem (ATP 4) en quarts de finale, et de l'Espagnol Pablo Carrena Busta (ATP 59) en demi-finales samedi: 4-6, 7-5, 6-1 en 1 heure 51 minutes de jeu. Natif de Hambourg, Zverev compte 11 titres mais un seul cette année, fin mai à Genève, lors d'une saison en demi-teinte avec en outre l'annonce vendredi du départ de son entraîneur depuis un an Ivan Lendl. Dans le troisième, Zverev, mené 3-1, a réussi une superbe remontée pour, à 5-4 en sa faveur, servir pour le gain du match mais son adversaire lui a repris sa mise en jeu avant de se montrer le plus solide dans le jeu décisif. Nikoloz Basilashvili compte deux titres ATP à son palmarès (en quatre finales) après sa victoire à Pékin l'an dernier dans la foulée de son succès à Hambourg. Andrey Rublev, 21 ans, compte lui un titre dans sa jeune carrière, conquis à Umag een 2017. Il s'agira dimanche de sa troisième finale après celle perdue à Doha l'an dernier (face au Français Gaël Monfils). (Belga)