Le Tchèque de 28 ans avait surpris jeudi en écartant Novak Djokovic en quarts de finale, provoquant la chute du Serbe de sa place de N.1 mondial. Vesely avait ensuite confirmé vendredi dans le dernier carré en disposant du Canadien Denis Shapovalov (ATP 14/N.6) après 3h12 et trois jeux décisifs. Samedi, la marche était cette fois un peu trop haute pour celui qui disputait sa 4e finale sur le circuit. Rublev, en confiance après son titre à Marseille acquis la semaine dernière, a notamment bien servi et remporté 79% des points derrière sa première balle. Plus costaud dans tous les secteurs de jeu, Rublev a donc ajouté une 10e ligne à son palmarès, ouvert en 2017 sur la terre battue d'Umag. C'était la 15e finale sur le circuit pour le Moscovite de 24 ans. A l'issue de sa demie remportée vendredi face à Hurkacz, Rublev a plaidé pour la paix après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Invité à inscrire un message sur l'objectif de la caméra, comme c'est souvent le cas lors des tournois de tennis, le joueur russe a écrit "Non à la guerre. S'il vous plaît". (Belga)

Le Tchèque de 28 ans avait surpris jeudi en écartant Novak Djokovic en quarts de finale, provoquant la chute du Serbe de sa place de N.1 mondial. Vesely avait ensuite confirmé vendredi dans le dernier carré en disposant du Canadien Denis Shapovalov (ATP 14/N.6) après 3h12 et trois jeux décisifs. Samedi, la marche était cette fois un peu trop haute pour celui qui disputait sa 4e finale sur le circuit. Rublev, en confiance après son titre à Marseille acquis la semaine dernière, a notamment bien servi et remporté 79% des points derrière sa première balle. Plus costaud dans tous les secteurs de jeu, Rublev a donc ajouté une 10e ligne à son palmarès, ouvert en 2017 sur la terre battue d'Umag. C'était la 15e finale sur le circuit pour le Moscovite de 24 ans. A l'issue de sa demie remportée vendredi face à Hurkacz, Rublev a plaidé pour la paix après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Invité à inscrire un message sur l'objectif de la caméra, comme c'est souvent le cas lors des tournois de tennis, le joueur russe a écrit "Non à la guerre. S'il vous plaît". (Belga)