"Je suis très heureux", a confié le numéro 1 belge, qui a dû sauver une balle de premier set dans le tie-break. "C'est un gros tournoi d'entrée de jeu et on n'a pas droit à l'erreur. Je suis très bien entré dans la partie, mais Borna est un vrai battant et il est revenu fort. Gagner ce premier set était la clé, car ensuite, je n'ai plus cédé mon service. J'ai très bien servi jusqu'à la fin. Physiquement, j'étais bien aussi. La surface est très rapide ici et si vous êtes agressif et que vous servez bien, cela fait une grosse différence. Je suis satisfait. C'est bien parti". Finaliste du Western & Southern Open l'an dernier dans l'Ohio, David Goffin attend désormais le vainqueur du match entre le talentueux Canadien Denis Shapovalov (ATP 17), 21 ans, vainqueur de son premier titre à Stockholm l'an dernier, et le robuste Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 34), 30 ans. Un nouveau bon test. "Ce sont deux joueurs hyper agressifs et à qui la surface doit convenir", a ajouté David Goffin. "Shapovalov a fait de gros progrès. Son service de gaucher est une vraie arme et il attaque beaucoup avec son revers croisé. Il faudra le faire déjouer, car il peut dégoupiller. Struff, lui, est très puissant. L'un comme l'autre va certainement m'agresser et je devrai être solide sur mes jambes pour les contrer". (Belga)

"Je suis très heureux", a confié le numéro 1 belge, qui a dû sauver une balle de premier set dans le tie-break. "C'est un gros tournoi d'entrée de jeu et on n'a pas droit à l'erreur. Je suis très bien entré dans la partie, mais Borna est un vrai battant et il est revenu fort. Gagner ce premier set était la clé, car ensuite, je n'ai plus cédé mon service. J'ai très bien servi jusqu'à la fin. Physiquement, j'étais bien aussi. La surface est très rapide ici et si vous êtes agressif et que vous servez bien, cela fait une grosse différence. Je suis satisfait. C'est bien parti". Finaliste du Western & Southern Open l'an dernier dans l'Ohio, David Goffin attend désormais le vainqueur du match entre le talentueux Canadien Denis Shapovalov (ATP 17), 21 ans, vainqueur de son premier titre à Stockholm l'an dernier, et le robuste Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 34), 30 ans. Un nouveau bon test. "Ce sont deux joueurs hyper agressifs et à qui la surface doit convenir", a ajouté David Goffin. "Shapovalov a fait de gros progrès. Son service de gaucher est une vraie arme et il attaque beaucoup avec son revers croisé. Il faudra le faire déjouer, car il peut dégoupiller. Struff, lui, est très puissant. L'un comme l'autre va certainement m'agresser et je devrai être solide sur mes jambes pour les contrer". (Belga)