"J'avais une belle opportunité, mais également toute la pression, car je n'avais pas dû jouer hier et que j'étais à 100%", a expliqué David Goffin. "Richard, lui, était fatigué et j'avais une bonne chance de gagner. Cela me trottait évidemment dans la tête, mais il fallait rester calme et considérer ce match comme un match normal. J'y suis parvenu. Je pense que j'ai très bien retourné. C'était la clé. Je savais que je devais y aller et être agressif sur sa deuxième balle de service pour le mettre sous pression". Il s'agira de la treizième finale de la carrière de David Goffin, qui compte quatre titres à son actif, le dernier remontant au tournoi ATP 500 de Tokyo à l'automne 2017. Déjà demi-finaliste l'an dernier dans l'Ohio, le numéro 1 belge attendant désormais le vainqueur du match entre Novak Djokovic (ATP 1) et le Russe Daniil Medvedev (ATP 8). "Ce sera un match excitant", a poursuivi David Goffin. "Ce sont sans doute les deux meilleurs joueurs du monde actuellement, peut-être avec Rafa, mais n'a pas joué à Cincinnati. Novak s'est reposé (après Wimbledon) et il est revenu dans ce tournoi comme s'il ne s'était jamais arrêté. C'est impressionnant. Tous les deux retournent remarquablement. En fait, ils font tout bien. Il y a toujours beaucoup d'échanges, des points spectaculaires. J'ai fait mon job et je vais donc pouvoir les regarder à l'aise". (Belga)