Il affrontera dimanche pour le titre l'Ukrainien Alexander Dolgopolov (ATP 66), qui a lui battu l'Espagnol Pablo Carreno-Busta (ATP 25), tête de série N.4, 7-5, 6-2. Nishikori atteint ainsi sa 2e finale cette saison après Brisbane où il avait été défait en trois sets, 2-6, 6-2, 3-6, par le Bulgare Grigor Dimitrov en janvier. Le Japonais tentera de remporter le 12e titre de sa carrière, le 3e sur terre battue après ceux de Barcelone en 2014 et 2015. Face à Berlocq, un adversaire qu'il n'avait pas rencontré depuis quatre ans, Nishikori a eu toutes les peines du monde à faire la différence. Il restait avant ce match sur un bilan d'une victoire contre une défaite. Il a part contre battu cinq fois Alexandr Dolgopolov en cinq confrontations, la plus récente sur la terre battue de Barcelone en quart de finale, 7-5, 6-0, en 2016. (Belga)

Il affrontera dimanche pour le titre l'Ukrainien Alexander Dolgopolov (ATP 66), qui a lui battu l'Espagnol Pablo Carreno-Busta (ATP 25), tête de série N.4, 7-5, 6-2. Nishikori atteint ainsi sa 2e finale cette saison après Brisbane où il avait été défait en trois sets, 2-6, 6-2, 3-6, par le Bulgare Grigor Dimitrov en janvier. Le Japonais tentera de remporter le 12e titre de sa carrière, le 3e sur terre battue après ceux de Barcelone en 2014 et 2015. Face à Berlocq, un adversaire qu'il n'avait pas rencontré depuis quatre ans, Nishikori a eu toutes les peines du monde à faire la différence. Il restait avant ce match sur un bilan d'une victoire contre une défaite. Il a part contre battu cinq fois Alexandr Dolgopolov en cinq confrontations, la plus récente sur la terre battue de Barcelone en quart de finale, 7-5, 6-0, en 2016. (Belga)