Battant David Goffin (ATP 10) samedi en demi-finales, Roger Federer s'était qualifié pour sa 13e finale à Bâle. Il y retrouvait l'Argentin Juan Martin Del Potro pour un remake des finales 2012 et 2013 du tournoi. A noter que l'Argentin avait remporté les deux matches, chaque fois en trois sets. La première manche, qui a vu chaque joueur perdre son service à deux reprises, s'est finalement jouée au jeu décisif. Le droitier argentin, pourtant mené de trois points, a pris l'avantage dans cette finale (6-7). Dans le deuxième set, tendu, chaque joueur a tenu son engagement jusqu'à ce que Del Potro ne flanche au pire des moments (6-4). Federer a débuté la dernière manche par un break, ce qui a provoqué d'inhabituelles sautes d'humeur du côté suisse. Mais le N.2 mondial s'est rapidement remis sur de bons rails, prenant deux fois le service de l'Argentin sous les encouragements d'une foule acquise à sa cause. Le Suisse a ensuite conservé cet avantage jusqu'au bout, enlevant son 95 titre sur le circuit ATP, le 8e à Bâle devant son public. Quant à Del Potro, vainqueur à Stockholm la semaine dernière, son compteur reste bloqué à 20 titres. (Belga)

Battant David Goffin (ATP 10) samedi en demi-finales, Roger Federer s'était qualifié pour sa 13e finale à Bâle. Il y retrouvait l'Argentin Juan Martin Del Potro pour un remake des finales 2012 et 2013 du tournoi. A noter que l'Argentin avait remporté les deux matches, chaque fois en trois sets. La première manche, qui a vu chaque joueur perdre son service à deux reprises, s'est finalement jouée au jeu décisif. Le droitier argentin, pourtant mené de trois points, a pris l'avantage dans cette finale (6-7). Dans le deuxième set, tendu, chaque joueur a tenu son engagement jusqu'à ce que Del Potro ne flanche au pire des moments (6-4). Federer a débuté la dernière manche par un break, ce qui a provoqué d'inhabituelles sautes d'humeur du côté suisse. Mais le N.2 mondial s'est rapidement remis sur de bons rails, prenant deux fois le service de l'Argentin sous les encouragements d'une foule acquise à sa cause. Le Suisse a ensuite conservé cet avantage jusqu'au bout, enlevant son 95 titre sur le circuit ATP, le 8e à Bâle devant son public. Quant à Del Potro, vainqueur à Stockholm la semaine dernière, son compteur reste bloqué à 20 titres. (Belga)