"Ce n'était pas un premier tour évident et c'est dur quand on manque de confiance comme c'est mon cas pour l'instant" a-t-il soupiré après sa défaite. "Cela fait un moment que je ne sais pas trop comment commencer les matches. Je commence trop doucement ou parfois trop violemment ou trop tendu. Et je me retrouve directement mené 3, 4-0. C'était le cas aujourd'hui contre de Minaur, qui de la première à la dernière balle ne rate pas. Quand on est un peu tendu, que la balle ne part pas de la raquette comme d'habitude, que l'on fait des fautes en plus, ou que l'on joue trop court, cela ne pardonne pas contre un joueur de ce calibre. C'est compliqué. On voit aussi que dès qu'il a quelques bons échanges, que je me sens un petit mieux, qu'il y a match, comme dans ce deuxième set, j'arrive à le breaker. C'était nettement meilleur, mais quand on se met à jouer après un set, ce n'est pas suffisant. C'est souvent ce qui se passe, j'arrive un peu à me relâcher et c'est déjà beaucoup mieux, mais contre un joueur comme ça, il faut commencer dès le début pour espérer le battre. Mais là, c'était trop tard". Éliminé pour la troisième fois au premier tour depuis le 1er janvier, David Goffin espère rebondir rapidement, alors qu'il prendra la semaine prochaine le chemin du Moyen-Orient pour disputer les tournois ATP 250 et 500 sur dur de Doha et Dubai. (Belga)

"Ce n'était pas un premier tour évident et c'est dur quand on manque de confiance comme c'est mon cas pour l'instant" a-t-il soupiré après sa défaite. "Cela fait un moment que je ne sais pas trop comment commencer les matches. Je commence trop doucement ou parfois trop violemment ou trop tendu. Et je me retrouve directement mené 3, 4-0. C'était le cas aujourd'hui contre de Minaur, qui de la première à la dernière balle ne rate pas. Quand on est un peu tendu, que la balle ne part pas de la raquette comme d'habitude, que l'on fait des fautes en plus, ou que l'on joue trop court, cela ne pardonne pas contre un joueur de ce calibre. C'est compliqué. On voit aussi que dès qu'il a quelques bons échanges, que je me sens un petit mieux, qu'il y a match, comme dans ce deuxième set, j'arrive à le breaker. C'était nettement meilleur, mais quand on se met à jouer après un set, ce n'est pas suffisant. C'est souvent ce qui se passe, j'arrive un peu à me relâcher et c'est déjà beaucoup mieux, mais contre un joueur comme ça, il faut commencer dès le début pour espérer le battre. Mais là, c'était trop tard". Éliminé pour la troisième fois au premier tour depuis le 1er janvier, David Goffin espère rebondir rapidement, alors qu'il prendra la semaine prochaine le chemin du Moyen-Orient pour disputer les tournois ATP 250 et 500 sur dur de Doha et Dubai. (Belga)