Ta Lou, 32 ans, s'est montrée la plus rapide de la matinée avec un chrono de 10.78, battant son record personnel de 7 centièmes de seconde. La vice-championne du monde 2017 a égalé au passage le record d'Afrique de sa compatriote Murielle Ahouré, également qualifiée pour les demi-finales. La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, double championne olympique du 100 m en 2008 et 2012 et sprinteuse la plus rapide de la saison, a couru en 10.84 apparemment sans forcer. Sa compatriote Elaine Thompson-Herah, championne olympique en titre, a aussi remporté sa série en 10.82. Les sprinteuses se retrouveront samedi pour les demi-finales (19h15 locales, 12h15 heure belge) puis la finale de la ligne droite (21h50 locales, 12h50 HB). Sur le 400 m haies hommes, les deux grands favoris ont franchi les séries sans affoler les chronos: le Norvégien Karsten Warholm, nouveau recordman du monde, et l'Américain Rai Benjamin ont contrôlé pour gagner leur série en 48.65 et 48.60. Ils ont rendez-vous dimanche en demi-finales. (Belga)

Ta Lou, 32 ans, s'est montrée la plus rapide de la matinée avec un chrono de 10.78, battant son record personnel de 7 centièmes de seconde. La vice-championne du monde 2017 a égalé au passage le record d'Afrique de sa compatriote Murielle Ahouré, également qualifiée pour les demi-finales. La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, double championne olympique du 100 m en 2008 et 2012 et sprinteuse la plus rapide de la saison, a couru en 10.84 apparemment sans forcer. Sa compatriote Elaine Thompson-Herah, championne olympique en titre, a aussi remporté sa série en 10.82. Les sprinteuses se retrouveront samedi pour les demi-finales (19h15 locales, 12h15 heure belge) puis la finale de la ligne droite (21h50 locales, 12h50 HB). Sur le 400 m haies hommes, les deux grands favoris ont franchi les séries sans affoler les chronos: le Norvégien Karsten Warholm, nouveau recordman du monde, et l'Américain Rai Benjamin ont contrôlé pour gagner leur série en 48.65 et 48.60. Ils ont rendez-vous dimanche en demi-finales. (Belga)