Samedi, à Melbourne, l'Australienne a battu l'Américaine Danielle Collins, 30e mondiale et tête de série N.27, 28 ans, 6-3, 7-6 (7/2) en 1 heure et 27 minutes. Barty s'offre un troisième Grand Chelem, après Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021. Elle devient la première Australienne à remporter le simple dames de l'Open d'Australie depuis Chris O'Neil en 1978. Première Australienne en finale à Melbourne depuis Wendy Turnbull, battue par Hana Mandlikova en 1980, Barty se présentait en finale forte d'une quinzaine impressionnante: aucun set perdu et seulement 21 jeux concédés. Invitée surprise de la finale, après avoir écarté notamment Elise Mertens en huitièmes de finale, Collins disputait la première finale de Grand Chelem de sa carrière, neuf mois après une opération pour soigner l'endométriose qui la faisait souffrir depuis plusieurs années. Les deux joueuses s'affrontaient pour la cinquième fois, avec un avantage 3-1 pour Barty mais une victoire de Collins lors du dernier duel, en 2021 à Adélaïde. Dans une Rod Laver Arena acquise à sa cause, Barty repoussait brillamment une première balle de break dans le cinquième jeu. Dans la foulée, l'Australienne réussissait le premier break du match pour mener 4-2. Intraitable au service, la N.1 mondiale s'adjugeait le premier set 6-3 sur un jeu blanc en 32 minutes. Collins ne se démoralisait pas et faisait le break dès le début du deuxième set (0-2). Barty gaspillait deux balles de débreak immédiat, ce qui permettait à l'Américaine de mener 0-3. Collins prenait à nouveau le service de son adversaire, s'envolant à 1-5. Mais cette fois, Barty débreakait dans la foulée (2-5). Ce qui lançait la remontée de l'Australienne dans ce set, qui revenait à 5-5. Ce set se poursuivait jusqu'au jeu décisif, où Barty émergait 7/2 sur sa première balle de match, mettant fin à une disette de 44 ans pour le tennis australien à Melbourne, succédant à Chris O'Neil, victorieuse en 1978, comme Australienne titrée à domicile. L'an passé, la Japonaise Naomi Osaka s'était imposée. Barty compte désormais 15 titres à son palmarès, dont trois en Grand Chelem, avec aussi Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021, remporté à chaque lors de sa première finale. Elle signe son deuxième succès de la saison, après sa victoire à Adélaïde. Collins reste bloquée deux victoires sur le circuit WTA, à Palerme et à San José l'an passé, avec aussi un tournoi des 125K Series à Newport Beach et un succès en Fed Cup avec les Etats-Unis en 2019 à son palmarès. (Belga)

Samedi, à Melbourne, l'Australienne a battu l'Américaine Danielle Collins, 30e mondiale et tête de série N.27, 28 ans, 6-3, 7-6 (7/2) en 1 heure et 27 minutes. Barty s'offre un troisième Grand Chelem, après Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021. Elle devient la première Australienne à remporter le simple dames de l'Open d'Australie depuis Chris O'Neil en 1978. Première Australienne en finale à Melbourne depuis Wendy Turnbull, battue par Hana Mandlikova en 1980, Barty se présentait en finale forte d'une quinzaine impressionnante: aucun set perdu et seulement 21 jeux concédés. Invitée surprise de la finale, après avoir écarté notamment Elise Mertens en huitièmes de finale, Collins disputait la première finale de Grand Chelem de sa carrière, neuf mois après une opération pour soigner l'endométriose qui la faisait souffrir depuis plusieurs années. Les deux joueuses s'affrontaient pour la cinquième fois, avec un avantage 3-1 pour Barty mais une victoire de Collins lors du dernier duel, en 2021 à Adélaïde. Dans une Rod Laver Arena acquise à sa cause, Barty repoussait brillamment une première balle de break dans le cinquième jeu. Dans la foulée, l'Australienne réussissait le premier break du match pour mener 4-2. Intraitable au service, la N.1 mondiale s'adjugeait le premier set 6-3 sur un jeu blanc en 32 minutes. Collins ne se démoralisait pas et faisait le break dès le début du deuxième set (0-2). Barty gaspillait deux balles de débreak immédiat, ce qui permettait à l'Américaine de mener 0-3. Collins prenait à nouveau le service de son adversaire, s'envolant à 1-5. Mais cette fois, Barty débreakait dans la foulée (2-5). Ce qui lançait la remontée de l'Australienne dans ce set, qui revenait à 5-5. Ce set se poursuivait jusqu'au jeu décisif, où Barty émergait 7/2 sur sa première balle de match, mettant fin à une disette de 44 ans pour le tennis australien à Melbourne, succédant à Chris O'Neil, victorieuse en 1978, comme Australienne titrée à domicile. L'an passé, la Japonaise Naomi Osaka s'était imposée. Barty compte désormais 15 titres à son palmarès, dont trois en Grand Chelem, avec aussi Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021, remporté à chaque lors de sa première finale. Elle signe son deuxième succès de la saison, après sa victoire à Adélaïde. Collins reste bloquée deux victoires sur le circuit WTA, à Palerme et à San José l'an passé, avec aussi un tournoi des 125K Series à Newport Beach et un succès en Fed Cup avec les Etats-Unis en 2019 à son palmarès. (Belga)