Dans cette courte étape entièrement plate, deux coureurs sont partis dès le kilomètre 0: l'Italien Luca Covili (Bardiani-CSF) et le Japonais Sho Hatsuyama (Nippo Vini Fantini Faizanè). Le duo a compté plus de 4 minutes d'avance. Leur aventure a pris fin à 30 km de la ligne. L'Allemand Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), leader du classement par points, a été impliqué dans une chute sous la flamme rouge. Le sprint s'est disputé avec un groupe réduit dont Démare a émergé. Le Français de 27 ans s'offre la 57e victoire de sa carrière, la première de sa saison. Il ne s'était encore jamais imposé sur les routes du Giro. Viviani a échoué à la deuxième place pour la troisième fois depuis le départ à Bologne. Ewan s'est classé troisième. L'Italien Valerio Conti (UAE-Team Emirates) reste maillot rose. Mercredi, la 11e étape, entre Carpi et Novi Ligure (221 km), offre une dernière occasion aux sprinteurs de briller avant d'aborder la montagne. (Belga)

Dans cette courte étape entièrement plate, deux coureurs sont partis dès le kilomètre 0: l'Italien Luca Covili (Bardiani-CSF) et le Japonais Sho Hatsuyama (Nippo Vini Fantini Faizanè). Le duo a compté plus de 4 minutes d'avance. Leur aventure a pris fin à 30 km de la ligne. L'Allemand Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), leader du classement par points, a été impliqué dans une chute sous la flamme rouge. Le sprint s'est disputé avec un groupe réduit dont Démare a émergé. Le Français de 27 ans s'offre la 57e victoire de sa carrière, la première de sa saison. Il ne s'était encore jamais imposé sur les routes du Giro. Viviani a échoué à la deuxième place pour la troisième fois depuis le départ à Bologne. Ewan s'est classé troisième. L'Italien Valerio Conti (UAE-Team Emirates) reste maillot rose. Mercredi, la 11e étape, entre Carpi et Novi Ligure (221 km), offre une dernière occasion aux sprinteurs de briller avant d'aborder la montagne. (Belga)