Le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-QuickStep) conserve le maillot rose de leader qu'il porte depuis le soir de la 3e étape. Une échappée de cinq coureurs - Sander Armée et les Italiens Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec), Fabio Mazzucco et Francesco Romano (Bardiani CSF Faizanè) et Marco Frapporti (Vini-Zabù-Brado-KTM) - s'est formée en début de course. Sander Armée a tenté sa chance en solitaire à 25 km de l'arrivée, en lâchant Mattia Bais, son dernier compagnon d'échappée, mais a fini par être repris par le peloton à 6,5 km de la ligne d'arrivée. Une ligne d'arrivée où Démare s'est montré le plus rapide. Le Français a ainsi enlevé sa 4e victoire sur ce Giro 2020 et conforté son maillot cyclamen de leader du classement par points. Jeudi, la 12e étape sera disputée sous forme d'une boucle de 204 km avec départ et arrivée à Cesenatico, la ville de Marco Pantani, tragiquement décédé en 2004. (Belga)

Le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-QuickStep) conserve le maillot rose de leader qu'il porte depuis le soir de la 3e étape. Une échappée de cinq coureurs - Sander Armée et les Italiens Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec), Fabio Mazzucco et Francesco Romano (Bardiani CSF Faizanè) et Marco Frapporti (Vini-Zabù-Brado-KTM) - s'est formée en début de course. Sander Armée a tenté sa chance en solitaire à 25 km de l'arrivée, en lâchant Mattia Bais, son dernier compagnon d'échappée, mais a fini par être repris par le peloton à 6,5 km de la ligne d'arrivée. Une ligne d'arrivée où Démare s'est montré le plus rapide. Le Français a ainsi enlevé sa 4e victoire sur ce Giro 2020 et conforté son maillot cyclamen de leader du classement par points. Jeudi, la 12e étape sera disputée sous forme d'une boucle de 204 km avec départ et arrivée à Cesenatico, la ville de Marco Pantani, tragiquement décédé en 2004. (Belga)