Il a devancé le Slovène Adam Zampa de 9 centièmes et le Norvégien Marcus Monsen de 0.27 dans cette épreuve organisée par la Fédération internationale de ski (FIS). Dans le second Super-G de la journée, il a pris la 5e place à 0.72 du vainqueur néerlandais Maarten Meiners. Cette victoire en Super-G est de bonne augure pour le Belge de 21 ans, pourtant davantage considéré comme un spécialiste des épreuves techniques que sont le slalom et le slalom géant. En effet, c'est sur le slalom de Val d'Isère qu'Armand Marchant était devenu, le 11 décembre 2016, le premier Belge à marquer des points en Coupe du monde de ski alpin en terminant 18e. Le mois suivant, il chutait à Adelboden et se blessait gravement (fracture du plateau tibial, déchirure des ligaments et du ménisque). Il avait signé son retour à la compétition le 12 août en prenant la 19e place d'un slalom géant, déjà à Coronet Peak. (Belga)