Par jour blanc, c'est l'Italien Alex Vinazer qui s'est montré le plus à l'aise, en 54.73 secondes, des techniciens qui n'avaient plus disputé d'épreuve de Coupe du monde depuis dix mois. Il a devancé de 27/100es le Suisse Daniel Yule et de 36/100es l'Autrichien Michael Matt. Marchant, 57.29 a cédé 2.56 secondes. Verbeke 4.37 secondes. Seuls les trente meilleur temps du matin étaient autorisés à disputer la victoire en début d'après-midi. Cette première manche a été fatale au spécialiste Clément Noël. Lauréat de trois épreuves et monté sur six podiums en neuf slaloms la saison dernière, le Français a manqué une porte. Après l'avoir remontée, il a terminé 55e et dernier à 5.44 secondes de Vinatzer. La seconde manche se déroulera à partir de 13h00. (Belga)

Par jour blanc, c'est l'Italien Alex Vinazer qui s'est montré le plus à l'aise, en 54.73 secondes, des techniciens qui n'avaient plus disputé d'épreuve de Coupe du monde depuis dix mois. Il a devancé de 27/100es le Suisse Daniel Yule et de 36/100es l'Autrichien Michael Matt. Marchant, 57.29 a cédé 2.56 secondes. Verbeke 4.37 secondes. Seuls les trente meilleur temps du matin étaient autorisés à disputer la victoire en début d'après-midi. Cette première manche a été fatale au spécialiste Clément Noël. Lauréat de trois épreuves et monté sur six podiums en neuf slaloms la saison dernière, le Français a manqué une porte. Après l'avoir remontée, il a terminé 55e et dernier à 5.44 secondes de Vinatzer. La seconde manche se déroulera à partir de 13h00. (Belga)