"La meilleure défense, c'est toujours l'attaque. Cela a été le cas également aujourd'hui", a souri Dylan Teuns après l'arrivée avant de décrire avec enthousiasme les derniers kilomètres de l'étape. "Je ne voulais pas attendre le sprint avec notre groupe alors je devais entreprendre quelque chose. Jensen, mon concurrent le plus proche n'avait que trois secondes de retard et je ne voulais pas risquer de perdre l'Arctic Race à cause des bonifications. J'ai donc fait le forcing dans la dernière bosse. J'ai démarré au bon moment car je ne voulais pas rester planté à la moitié de la côte. J'ai creusé directement un petit trou. Lorsque j'ai vu que j'avais une belle avance au sommet, j'ai su que c'était bon car ils ne seraient jamais parvenus à me reprendre en descente. J'ai tout donné jusqu'à la fin et j'ai remporté cette deuxième victoire d'étape en plus du classement général." (Belga)

"La meilleure défense, c'est toujours l'attaque. Cela a été le cas également aujourd'hui", a souri Dylan Teuns après l'arrivée avant de décrire avec enthousiasme les derniers kilomètres de l'étape. "Je ne voulais pas attendre le sprint avec notre groupe alors je devais entreprendre quelque chose. Jensen, mon concurrent le plus proche n'avait que trois secondes de retard et je ne voulais pas risquer de perdre l'Arctic Race à cause des bonifications. J'ai donc fait le forcing dans la dernière bosse. J'ai démarré au bon moment car je ne voulais pas rester planté à la moitié de la côte. J'ai creusé directement un petit trou. Lorsque j'ai vu que j'avais une belle avance au sommet, j'ai su que c'était bon car ils ne seraient jamais parvenus à me reprendre en descente. J'ai tout donné jusqu'à la fin et j'ai remporté cette deuxième victoire d'étape en plus du classement général." (Belga)