L'organisme déplore que Stéphane Pauwels ne soit pas revenu sur ses propos, qu'il a au contraire "banalisés".

"Visiblement incapable de se remettre en question, il préfère en rajouter une couche en précisant que les termes 'jeannette' et 'équipes de Nana' sont des termes de foot, et qu'ils ne sont en rien homophobes ou sexistes. (...) Cher monsieur Pauwels, ce sont là bel-et-bien des termes homophobes et sexistes fréquemment utilisés dans le milieu sportif. (...) Le contexte dans lequel vous vous exprimez n'excuse en rien les termes que vous choisissez."

Pour Arc-en-Ciel, cette attitude "est l'exemple même de l'homophobie ordinaire qui, semblable au racisme ordinaire, s'exprime de façon décomplexée sous le couvert d'une comparaison ou d'une plaisanterie". "Des situations où l'on fait du mal sans le vouloir, mais où l'on fait du mal quand même."

Un signalement sera déposé auprès d'Unia, le Centre interfédéral pour l'égalité des chances.

L'organisme déplore que Stéphane Pauwels ne soit pas revenu sur ses propos, qu'il a au contraire "banalisés". "Visiblement incapable de se remettre en question, il préfère en rajouter une couche en précisant que les termes 'jeannette' et 'équipes de Nana' sont des termes de foot, et qu'ils ne sont en rien homophobes ou sexistes. (...) Cher monsieur Pauwels, ce sont là bel-et-bien des termes homophobes et sexistes fréquemment utilisés dans le milieu sportif. (...) Le contexte dans lequel vous vous exprimez n'excuse en rien les termes que vous choisissez." Pour Arc-en-Ciel, cette attitude "est l'exemple même de l'homophobie ordinaire qui, semblable au racisme ordinaire, s'exprime de façon décomplexée sous le couvert d'une comparaison ou d'une plaisanterie". "Des situations où l'on fait du mal sans le vouloir, mais où l'on fait du mal quand même." Un signalement sera déposé auprès d'Unia, le Centre interfédéral pour l'égalité des chances.