Eupen se retrouve 3e (5 points) et Malines est 10e (3 points). Zinho Gano (48e, 84e) et Jelle Vossen (69e) ont propulsé Waregem à la 7e place avec 4 points tout comme Saint-Trond (9e). A 20h45, Courtrai tentera de conserver le maximum de points contre Genk.

A Malines, Eupen a mieux débuté la rencontre, mais isolé devant le but par une mauvaise relance de Jordi Vanlerberghe, Julien Ngoy a shooté à côté (4e) et une frappe de Jens Cools a heurté la transversale (6e). La malchance a encore ciblé le milieu eupenois, qui a dû quitter le terrain victime d'une blessure aux ischio-jambiers (25e). A partir de ce moment-là, les Malinois ont mieux maîtriser le jeu et ont forcé trois corners d'affilée. Sur le dernier botté par Geoffry Hairemans, Vinicius s'est élevé au-dessus de tout le monde pour donner l'avance au KVM (33e, 1-0). Eupen a réagi mais n'est pas cadré un tir.

Les Pandas ont directement corrigé la trajectoire en deuxième période. Sur un mouvement lancé par Jérôme Deom et poursuivi par Smail Prevljak, Peeters a passé Vinicius avant de frapper à bout portant (49e, 1-1). Pour contrer la domination d'Eupen, Wouter Vrancken a lancé Nikola Storm et Maryan Shved à la place de Hugo Cuypers et Hairemans (57e). Cela a failli marcher mais Abdul Manaf Nurudeen a boxé le ballon hors de portée de Storm (67e). Le moment des changements était venu aussi chez les Pandas où Embalo et Leonardo Rocha ont pris la place de Konan N'Dri et de Prevljak (71e) Cela a relancé Eupen, qui n'avait plus été dangereux depuis quelques minutes. Emmanuel Agbadou lui a donné l'avance (85e) et Embalo a assuré sa première victoire (90e, 1-3).

Au Stayen, Saint-Trond et Zulte Waregem ont surtout misé sur leur solide organisation sans prendre de risques. Comme les deux équipes n'ont rien concédé ou presque, les occasions de but en première période ont été rares. Jouant à domicile, les Canaris ont bien tenté de se montrer menaçants, mais ils n'ont pas été dangereux pour autant. Toutefois, Maximiliano Caufriez et Aboubakary Koita ont trouvé le moyen d'isoler Ilombe Mboyo, qui a choisi le mauvais angle (45e+1).

A la reprise, Jean-Luc Dompé a fait regretter aux Trudonnaires le raté de leur capitaine. De la ligne de fond, le Français a cédé le ballon à Gano, qui a frappé du gauche (48e, 0-1). Les Canaris ont tenté de refaire leur retard mais leur pression n'engendrait que des frustrations: Mboyo était régulièrement signalé en position hors-jeu, Koita a placé le ballon dans les mains de Louis Bostyn (63e), Rocco Reitz a tiré à côté (64e) et entre-temps, le coach Bernd Hollerbach a été averti (61e) Pour couronner le tout, sur un service de la gauche de Lasse Vigen, Jelle Vossen a doublé la marque pour les Flandriens (69e, 0-2). Les jeux étaient faits même si le réserviste Dion De Neve a permis à Gano de signer un doublé (84e, 1-3). C'est aussi un Waregemois qui a marqué le but de Saint-Trond, Laurens De Bock trompant son gardien (90e+1, 1-3).

Eupen se retrouve 3e (5 points) et Malines est 10e (3 points). Zinho Gano (48e, 84e) et Jelle Vossen (69e) ont propulsé Waregem à la 7e place avec 4 points tout comme Saint-Trond (9e). A 20h45, Courtrai tentera de conserver le maximum de points contre Genk.A Malines, Eupen a mieux débuté la rencontre, mais isolé devant le but par une mauvaise relance de Jordi Vanlerberghe, Julien Ngoy a shooté à côté (4e) et une frappe de Jens Cools a heurté la transversale (6e). La malchance a encore ciblé le milieu eupenois, qui a dû quitter le terrain victime d'une blessure aux ischio-jambiers (25e). A partir de ce moment-là, les Malinois ont mieux maîtriser le jeu et ont forcé trois corners d'affilée. Sur le dernier botté par Geoffry Hairemans, Vinicius s'est élevé au-dessus de tout le monde pour donner l'avance au KVM (33e, 1-0). Eupen a réagi mais n'est pas cadré un tir. Les Pandas ont directement corrigé la trajectoire en deuxième période. Sur un mouvement lancé par Jérôme Deom et poursuivi par Smail Prevljak, Peeters a passé Vinicius avant de frapper à bout portant (49e, 1-1). Pour contrer la domination d'Eupen, Wouter Vrancken a lancé Nikola Storm et Maryan Shved à la place de Hugo Cuypers et Hairemans (57e). Cela a failli marcher mais Abdul Manaf Nurudeen a boxé le ballon hors de portée de Storm (67e). Le moment des changements était venu aussi chez les Pandas où Embalo et Leonardo Rocha ont pris la place de Konan N'Dri et de Prevljak (71e) Cela a relancé Eupen, qui n'avait plus été dangereux depuis quelques minutes. Emmanuel Agbadou lui a donné l'avance (85e) et Embalo a assuré sa première victoire (90e, 1-3). Au Stayen, Saint-Trond et Zulte Waregem ont surtout misé sur leur solide organisation sans prendre de risques. Comme les deux équipes n'ont rien concédé ou presque, les occasions de but en première période ont été rares. Jouant à domicile, les Canaris ont bien tenté de se montrer menaçants, mais ils n'ont pas été dangereux pour autant. Toutefois, Maximiliano Caufriez et Aboubakary Koita ont trouvé le moyen d'isoler Ilombe Mboyo, qui a choisi le mauvais angle (45e+1). A la reprise, Jean-Luc Dompé a fait regretter aux Trudonnaires le raté de leur capitaine. De la ligne de fond, le Français a cédé le ballon à Gano, qui a frappé du gauche (48e, 0-1). Les Canaris ont tenté de refaire leur retard mais leur pression n'engendrait que des frustrations: Mboyo était régulièrement signalé en position hors-jeu, Koita a placé le ballon dans les mains de Louis Bostyn (63e), Rocco Reitz a tiré à côté (64e) et entre-temps, le coach Bernd Hollerbach a été averti (61e) Pour couronner le tout, sur un service de la gauche de Lasse Vigen, Jelle Vossen a doublé la marque pour les Flandriens (69e, 0-2). Les jeux étaient faits même si le réserviste Dion De Neve a permis à Gano de signer un doublé (84e, 1-3). C'est aussi un Waregemois qui a marqué le but de Saint-Trond, Laurens De Bock trompant son gardien (90e+1, 1-3).