"Je ne veux plus revenir sur 'l'incident' et la raison qui a motivé la suspension de Kevin De Weert", a expliqué John Lelangue. "Permettez-moi de dire qu'entre-temps, tout a été réglé. J'ai toujours dit que nous discuterons du problème avec Kevin. D'abord nous l'avons fait par téléphone. Après, nous nous sommes assis autour de la table. Les yeux dans les yeux. Il y a eu plusieurs discussions. Le sujet était bien sûr 'l'incident', mais aussi comment nous pouvions envisager un autre avenir ensemble. Ceci dans la structure que je développe pour les années à venir au sein de Lotto Soudal. Je ne suis arrivé dans l'équipe que fin novembre 2018. La restructuration d'une équipe ne se fait pas comme ça en un coup. Après une série de discussions, nous sommes arrivés à la conclusion que nous avions encore un avenir ensemble. Kevin De Weert occupera à présent plus une fonction de responsable de la performance que de directeur sportif. Et maintenant nous sommes pleinement de retour au travail. L'incident est clos." Beaucoup d'histoires ont circulé quant à la raison de la suspension de Kevin De Weert. "Comme je l'ai déjà dit, je ne reviendrai pas là-dessus. C'est de la cuisine interne, mais je peux vous dire qu'une telle chose ne se reproduira pas une deuxième fois", a ajouté Lelangue. "Il n'est pas question non plus d'une deuxième chance. Chacun sait ce qu'il doit faire. Il y a une structure. Je considère chaque personne de l'équipe un peu comme mes enfants, je les appelle ma famille." De Weert occupera une fonction plus spécifique au sein de l'équipe. "Nous attendons avec impatience les trois prochaines saisons. Avec cette nouvelle structure, tout doit tomber dans son giron. Il est le responsable de la performance. A côté de cela, il y a six directeurs sportifs. Tous se réfèrent à moi. En fait, c'est comme ça que j'ai travaillé dans mes anciennes équipes, avec par exemple Allan Peiper et Marco Pinotti qui étaient également de vrais responsables de la performance", a conclu John Lelangue. (Belga)